Texas nous met l’eau a la bouche

Sharleen Spiteri Texas

Texas @ Gaite Lyrique, 27 mai 2013, Paris

Pour la sortie de son nouvel album The Conversation, Texas a donné un concert intimiste à la Gaité Lyrique. Ce concert devait avoir lieu au New Morning où le groupe avait fait son premier concert parisien en 1989. Nous étions impatients de découvrir Texas dans une petite salle, car le groupe se produit habituellement dans des salles comme Bercy ou le Zénith. Alors que nous pensions que le groupe jouerait l’intégralité de son nouvel album, Sharleen Spiteri & Co nous ont offert un best-of qui avait tout pour satisfaire les fans. Texas nous a tout bonnement épatés avec un show court mais intense.

texas

Sans première partie, les écossais montent sur scène peu après 21h sous de très fortes acclamations. Le groupe démarre sur le très rock Detroit City, titre issu de The Conversation, qui a tout pour devenir un incontournable en live. Sharleen salue son public sur un « C’est génial paris ! ». Le son est particulièrement bon. Néanmoins, les lumières sont assez sombres en début de concert.. Après Halo, tiré de l’excellent album White On Blonde, Texas joue un autre nouveau morceau, If This Isn’t Real. Sur les 13 morceaux interprétés, pas moins de 5 sont tirés de The Conversation.

texas photo

Le groupe Texas a pris du renfort, car ils sont sept personnes sur scène, dont Ally McErlaine (guitare) et Eddie Campbell (basse), tous membres depuis les débuts. Le groupe reste discret et cède la place à Sharleen Spiteri. Elle joue elle-même de la guitare sur la plupart des morceaux, ce qui ne l’empêche pas de chauffer son public et de mettre l’ambiance, et ce dès le début du concert. Elle paraît très à l’aise et n’hésite pas à échanger avec le public entre les chansons. Quand le groupe entame Summer Son, le concert prend son envol. Il n’y a pas de temps à perdre, car le concert sera court et ne durera qu’un peu plus d’une heure. Au grand dam des fans…

texas 00001

Alternant ses plus gros tubes avec les nouveaux morceaux, l’accueil réservé à ces dernières est très bon. A l’entraînant Dry You Eyes suit le très sixties Black Eyed Boy. La très efficace chanson titre du nouvel album The Conversation semble déjà faire partie des favoris au vu des réactions du public. Sharleen Spiteri demande au public s’il veut chanter avec elle. La quasi-totalité du public le fera sur Say What You Want. Avant de se retirer de la scène, Texas remet une couche avec Inner Smile. Pour le rappel, Texas joue l’immanquable I Don’t Want To Be Lover, qui marqua les débuts de la carrière du groupe. Texas nous quittent sur une reprise du tube des années 60, River Deep, Mountain High.

texas band concert paris

Tandis que la salle se vide de moitié, ses fans les plus féroces n’acceptent pas le départ précipité du groupe. Malheureusement, alors nous y avons cru un court instant, le groupe ne reviendra pas sur scène. Pour les plus patients, Sharleen Spiteri signera de nombreux photographes. Texas nous a offert un concert équilibré en enchaînant ses tubes ainsi que ses nouveaux morceaux. Ils entameront leur tournée en France en fin d’année, dont un passage au Zénith de Paris le 21 octobre. En attendant, il ne nous reste plus qu’à réécouter The Conversation, qui marque le retour réussi de ce groupe cultissime.

Sharleen Spiteri texas live paris

texas band photo
Texas sur amazon:

 

Photos Texas @ Gaite Lyrique, 27 mai 2013, Paris

Posted on by Thorsten in en concert, pop, rock, rock/pop

3 Reponses pour Texas nous met l’eau a la bouche

  1. MelanieD

    C’était mon 1er concert de Texas et j’en ai pris plein les oreilles ! Texas en live , c’est un vrai bijou !!

  2. stéphane

    Mon premier concert de Texas fut à Marseille il y a de nombreuses années lors de la tournée Ricks Roads qui reste pour moi le meilleur album du groupe ! Je m’étais alors régalé !
    Et la seconde fois donc lors de ce mini concert à Paris où je me suis … ennuyé !!! J’ai l’impression que le groupe ne vit plus sa musique comme autrefois, c’est comme de la musique sous cellophane ! Bref, drôle de sensation et grosse déception donc ! Mais peut-être est ce moi qui ne suis plus fait pour la musique de Texas…

  3. Pingback: Texas @ Zénith Paris 2013 Photos et chronique

Repondre