« Dans la peau », le nouvel album de Kyo

Kyo lors de la pré-écoute de l'album "Dans la peau"

Ce vendredi 8 décembre paraitra « Dans la peau », le cinquième album studio de Kyo. Comme avec son précédent opus, « L’Equilibre« , le groupe arrive une nouvelle fois à surprendre en continuant un peu le virage pop / funk amorcé en 2014, tout en explorant de nouvelles sonorités.

C’est au sein de leur maison de disque, Sony, qu’une poignée de fans – dont certains avaient fait de nombreux kilomètres – était conviée le 1er décembre pour découvrir « Dans la peau » en avant-première. Une écoute presque religieuse avec des fans très concentrés, tracklist en main. Nous avons pu nous glisser parmi eux.

Trois ans et demi après la sortie de « L’Equilibre« , Kyo est de retour dans les bacs avec « Dans la peau ». Une nouvelle occasion pour le groupe d’explorer de nouveaux chemins musicaux. A commencer par des sonorités plus urbaines notamment dans « Fremen » où le flow de Benoît, le chanteur, est plus rapide, plus saccadé et moins chanté que d’habitude. Nouveauté aussi avec un refrain en anglais pour ce titre, qui rappelle forcément Empyr, autre groupe monté par deux membres de Kyo (Benoit Poher et Florian Dubos) avec des membres de Pleymo, Watcha et Vegastar. Ce titre est le premier ovni du disque.  « Troisième pas » est tout aussi surprenant avec la grosse voix de Ben au débit très rapide… se mettrait-il au rap ? Cette chanson est aussi une prise de risque et le second ovni de l’album même si son côté urbain est bien moins marqué que pour « Fremen ».

« Ton mec », le premier extrait est aussi déroutant qu’avait pu l’être « Le Graal« , premier titre extrait de « L’Equilibre« , à l’époque de sa sortie avec sa musique dansante et entêtante qui pourrait passer en club. « Plan A », le deuxième extrait que le groupe a dévoilé avant la sortie de l’album, est un titre dans la continuité de « L’Equilibre » avec des notes rock mais aussi une grande présence de synthé apportant quelques touches de vintage.

On aime la belle guitare qui intervient dans « La Température », titre qui ouvre l’album, où la voix de Benoît nous surprend, faisant écho à elle-même. Dans ‘Prends-le », Kyo évoque la paternité. C’est la première fois que le groupe évoque aussi distinctement le sujet même si Benoit rappelle l’avoir déjà évoqué dans « XY », sur le précédent album.

Avec « Dans les cordes » le groupe arrive à caser Claudia Cardinale et la Joconde dans la même chanson, très rythmée, grâce à beaucoup de percussions. Elle donne très envie de danser et on a hâte de la découvrir sur scène. « Danse » est assez pop et surprend notamment par son thème, une personne qui danse. On y trouve même un petit air des îles bien caché.

« Plus à gagner qu’à perdre » est joyeux et lumineux. Quand Benoît chante « Inspire, expire, respire », on ne peut qu’y voir un clin d’œil à « Respire », chanson qui figure sur l’album « 300 lésions ». La rythmée « Prends les coups » est aussi très différente et dansante mais surtout teintée de références à d’anciennes chansons. Les paroles  « 1, 2, 300 lésions « évoquent le titre du troisième album du groupe et les autres « XY » sont aussi un clin d’œil à la chanson du même nom présente sur le précédent album.

"Dans la peau" nouvel album de Kyo

« Plus que mes doutes » est une ballade écrite et interprétée par Florian. Cette jolie chanson offre une pause dans un album plus rythmé.  Enfin, on est très dérouté par « 7 Vies » le titre qui clôt cet album avec d’angoissantes sirènes.

A l’issue de l’écoute, Benoît Poher, Florian Dubos, Nicolas Chassagne et Fabien Dubos, les quatre membres du groupe, sont venus à la rencontre de leurs fans. Ils étaient impatients d’avoir leur avis et de connaître leurs chansons préférées de ce nouveau disque. Les Kyo ont demandé à leur public quels titres il souhaitait voir sur scène pendant la tournée. Tout le monde (fans et musiciens) est tombé d’accord sur « Prends-le », « Fremen », « Dans les cordes » et « Danse ». Des titres qu’on devrait très probablement retrouver leur de la prochaine tournée du groupe qui devrait débuter fin mai 2018, avec notamment un passage à l’AccorHotes Arena de Paris le 24 novembre prochain.

 

 

Posted on by Laura Bruneau in news, pop, rock

Repondre