The Australian Pink Floyd : l’hommage est de retour !

Interview : The Australian Pink Floyd (Chris Barnes & Lorelei McBroon)

Les tribute bands qui font revivre les groupes de légende n’ont jamais été aussi nombreux et populaires ! Les hommages à Pink Floyd pleuvent depuis la dissolution du groupe. The Australian Pink Floyd, le plus époustouflant des tribute-bands de Pink Floyd, souffle ses 30 bougies.

Alors que des rééditions restaurées d’albums live de Pink Floyd font leur apparition (P.U.L.S.E enregistré lors de la section européenne de la tournée Division Bell paraitra le 18 février), le groupe présente un tout nouveau show ambitieux et spectaculaire avec All That You Feel ! Le groupe est actuellement en tournée en France. Nous avons eu la chance d’échanger avec Chris Barnes (chant) et Lorelei McBroon (choriste) à l’occasion de leur concert au Palais des Congrès de Paris le 6 février.

Comment s’est passé le show hier soir ?

Chris : Un show époustouflant ! La salle a affiché complet et le public était chaud. C’est une façon spectaculaire de démarrer la tournée. On adore Paris !

La carrière de Pink Floyd regorge de tubes. Comment établissez-vous la setlist ?

Chris : Nous échangeons nos idées par mail entre les membres du groupe en amont, même si certains des titres ne doivent pas manquer à l’appel, notamment Wish You Were Here, Shine On You Crazy Diamond ou Comfortably Numb. Mais nous laissons de la place à d’autres titres que nous jouons plus rarement. La setlist finale prend forme une fois en salle de répétition. Certains titres refont leur apparition après avoir été délaissés le temps d’une ou deux tournées.

Ce projet consiste à reproduire la musique de Pink Floyd le plus fidèlement possible. Quel est le niveau d’exigence ?

Lorelei : Nous essayons de rester le plus fidèle possible aux enregistrements studio. En ce qui concerne les parties de guitare, on s’autorise quelques libertés grâce à des enregistrements live ou des prises alternatives en studio.

L’un des morceaux est-il plus particulièrement difficile à reproduire sur scène ?

Chris : C’est très différent d’une personne à l’autre. Les morceaux mêlent des passages plus doux avec des passages plus agressifs, chantés historiquement pas Roger Waters. Dans tous les cas, ce n’est pas du AC/DC et tu ne risques pas de t’arracher la gorge.

Lorelei : Great Gig In The Sky est particulièrement challengeant pour les autres choristes du groupe. J’ai une grande tessiture et donc moins de difficultés à me prêter au jeu.

Dans le passé, vous avez interprété l’album Dark Side Of The Moon dans son intégralité. Quel plaisir cela vous procure-t-il ?

Chris : C’est toujours intéressant de voir la réaction du public quand il comprend que nous jouons l’intégralité d’un album. Les fans de Pink Floyd savent précisément quel titre va suivre.

La tournée actuelle s’ouvre sur Obscured By Clouds, un titre plus méconnu du public. Pourquoi ce choix ?

Chris : Ce morceau se prête parfaitement à l’ouverture du concert et ressemble à une séance musicale improvisée avant que l’attaque sur In The Flesh ne prenne le public par surprise. C’est cet enchainement qui nous a séduit et a guidé notre choix.

Le groupe fêtes ses 30 ans d’existence. Comment expliquer la longévité de cette carrière ?

Lorelei : Deux facteurs rentrent en jeu selon moi. La première, c’est qu’il s’agit d’une musique intemporelle et de très grande qualité qui survit au-delà de la dissolution du groupe. L’autre raison, c’est que nous respectons l’œuvre de Pink Floyd et la reproduisons le plus fidèlement possible.

Et vous attirez de jeunes fans également !

Lorelei : Absolument ! Nous croisons régulièrement un public plus jeune qui a connu Pink Floyd grâce aux parents. Il n’est pas rare de voir de jeunes enfants dans le public.

La carrière de Pink Floyd regorge d’albums pirates. Est-ce que vous continuez à écouter et creuser l’œuvre de Pink Floyd ?

Chris : Plus récemment, 12 albums live sont apparus sur les plateformes de streaming. Nous les avons écoutés avec le plus grand intérêt. Nous sommes de vrais fans du groupe. Lorelei a même accompagné le groupe original en tournée. C’est un véritable atout pour nous !

Lorelei, peux-tu revenir rapidement sur cet épisode ?

Lorelei : J’ai accompagné Ping Floyd en 1987 et 1989 à l’occasion de leurs dates européennes. Au départ, ils souhaitaient m’engager pour une tournée de 14 mois, après avoir joué quelques concerts avec eux. Etant indisponible à cette époque, je leur ai conseillé d’engager ma sœur.

Quelles sont les souvenirs les plus marquants ?

Lorelei : Je me souviens parfaitement de notre date à Venise. C’était unique de se retrouver sur une scène flottante entourée de gondoles. L’autre souvenir inoubliable a été de jouer à Moscou. Le public était avide de musique rock émanant des pays de l’ouest. Il y avait beaucoup d’émotion. Aussi, les membres du groupe Pink Floyd étaient adorables. J’en garde des souvenirs mémorables.

Chris, as-tu croisé des membres du groupe ?

Chris : Seulement Nick Mason en 2003 à l’occasion de la dédicace de son autobiographie.

Crédit photo : ©Pierre Hennequin

Le groupe est actuellement en tournée en France :

9.02.2022 | GRENOBLE | Le Summum
10.02.2022 | TOULON | Zénith
11.02.2022 | NICE | Palais Nikaïa
12.02.2022 | SAINT-ETIENNE | Zénith
13.02.2022 | MONTPELLIER | Zénith Sud
15.02.2022 | LIMOGES | Zénith
16.02.2022 | TOULOUSE | Zénith
18.02.2022 | CLERMONT-FERRAND | Zénith
19.02.2022 | ANGERS | Arena Loire
20.02.2022 | ORLEANS | Zénith
22.02.2022 | NANTES | Zénith
23.02.2022 | RENNES | Le Liberté
24.02.2022 | TOURS | Parc expo
26.02.2022 | ROUEN | Zénith
27.02.2022 | LILLE | Zénith Arena
28.02.2022 | DIJON | Zénith
1.03.2022 | MONTBÉLIARD | L’Axone
2.03.2022 | STRASBOURG | Zénith

Posted on by Thorsten in Interview, pop, rock, rock/pop

Repondre

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d’utilisateur et vous offrir des contenus personnalisés.