Imagine Dragons en acoustique au Trianon

Imagine Dragons en concert privé au Trianon le samedi 21 avril 2018

Le groupe Imagine Dragons donnait il y a quelques jours – samedi 21 avril – un concert privé au Trianon. L’occasion pour les fans du groupe américain de (re)découvrir ses tubes en version acoustique. Un moment très privilégié et fort agréable.

Imagine Dragons est actuellement en tournée mondiale suite à la sortie de l’album « Evolve ». Au milieu des dates dans des grandes salles, dont Bercy les 22 février et 3 avril derniers, s’est glissé ce concert privé au Trianon, salle de taille modeste qui nous a permis d’apprécier le groupe dans une configuration différente de la tournée.

A peine arrivés devant le Trianon, ce qui nous surprend c’est la longueur de la file d’attente. Sur le terre plein central en face du trottoir de la salle, elle s’étend quasiment jusqu’à la Cigale, salle de concert voisine de quelques centaines de mètres. On se demande d’ailleurs si on arrivera à être entrés dans la salle avant le début du show… Mais le système est bien rodé, il faut se faire tamponner la main avant de pouvoir présenter son billet. Et finalement on sera à l’heure. La salle n’est d’ailleurs pas utilisée dans sa configuration maximale : le deuxième balcon est fermé et la fosse n’est pas complètement remplie.

C’est l’artiste Nazim qui assurait la première partie. Il a rendu un petit hommage au DJ Avicii décédé la veille. Mais c’est bien évidemment Imagine Dragons que le public attendait avec impatience. Le groupe originaire de Las Vegas a joué en acoustique, ce qui a donné des versions des chansons complètement différentes de ce que l’on a pu voir lors de la tournée. Le groupe a commencé avec « Next to Me » dernier single en date du groupe. Un titre assez lent mais qui arrive tout de même à faire bouger le chanteur du groupe, Dan Reynolds, toujours très énergique sur scène. Il profite de ce titre pour saluer le public parisien.

Vient ensuite les deux énormes tubes,  « Whatever it takes », qui, en acoustique, est doté d’une très belle introduction puis « Believer », extraits du dernier opus du groupe, après lesquels Dan Reynolds nous parle de l’alchimie entre le groupe et le public. Les spots rouges s’allument pour « Shots ». A leur tour, les membres d’Imagine Dragons rendent hommage à Avicii avec qui ils avaient collaboré en 2013 sur le titre « Heart upon my sleeve » qui figurait sur l’album « True » du DJ. C’est en frappant sa main contre son cœur que Dan Reynolds entonne « It’s Time », titre présent sur le premier album du groupe, « Night Visions ». Dan Reynolds présente ensuite les musiciens qui l’entourent. Exceptionnellement, ils sont cinq sur scène. Il affiche un belle complicité avec le bassiste Ben McKee avec qui il plaisante.

Autre moment de douceur avec « Bleeding Out » avant une surprise : une belle reprise du classique « Stand By Me », à l’issue duquel Dan Reynolds se rapproche de la fosse à la rencontre des fans. C’est ensuite l’excellent « Thunder », pas tout-à-fait en acoustique car Dan n’avait pas oublié son keyboard où la petite voix était enregistrée. Avec son instrument, il s’amuse comme un petit fou.  Un premier au-revoir avant que le chanteur ne se saisisse du drapeau tricolore tendu par un fan. Il en profite pour évoquer la culture française qu’il apprécie. Drapeau qu’il gardera le temps de « Dream », avant de terminer avec « Radioactive », deuxième single du groupe sorti en 2012, que tout le monde reprend.

 10 chansons et 45 minutes c’est court. On en voudrait toujours plus. Mais telle est la loi des concerts privés. Un show qui nous a permis de (re)découvrir certains titres en acoustique. Un spectacle avec moins d’effets visuels que dans les concerts payants de la tournée, mais avec autant de sincérité. Si les titres sont moins punchy, il n’empêche que Dan Reynolds partage toujours son énergie et, malgré un rythme plus lent et l’absence de grosses guitares et percu, on a quand même envie de danser sur « Thunder » ou encore « Believer ».

 

Posted on by Laura Bruneau in en concert, rock, rock/pop

Repondre