Et The Rolling Stones inaugurerent la U Arena…

The rolling Stones à la U Arena le 25 octobre 2017

 

Les 19, 22 et 25 octobre derniers, les Rolling Stones ont donné 3 concerts dans le cadre de leur tournée « No Filter » à la U Arena de Nanterre. Un spectacle qui inaugurait la toute nouvelle salle.

Trois dates complètes dans ce qui est dorénavant la plus grande salle de spectacles d’Europe. Les Rolling Stones ont inauguré la U Arena de Nanterre par trois concerts, les trois dernières représentations de « No Filter », la tournée européenne qu’ils avaient entamé en Allemagne le 9 septembre dernier, et qui avait suivi la sortie de leur dernier album en date, « Blue and Lonesome », composé uniquement de reprises.

Comme en 1998 avec le Stade de France, les Stones ont été suffisamment audacieux pour accepter d’inaugurer une nouvelle enceinte de spectacles alors que les travaux s’achevaient tout juste. Mick Jagger a d’ailleurs beaucoup plaisanté sur le sujet, en français, lors des 3 concerts, saluant la nouveau bâtiment et demandant quel était l’état des toilettes.

La U Arena à Nanterre

La tournée « No Filter » ne comportant que 14 dates et uniquement en Europe, des fans du monde entier se sont pressés aux portes de Paris. Japonais, Argentins, Irlandais, Finlandais, Polonais, Américains, Belges, Monégasques, Suisses, Néerlandais, et bien sûr Français des quatre coins de l’Hexagone s’étaient donné rendez-vous à la Défense. Cadres en costard-cravate sortant du bureau, mais aussi bikers ; enfants, adolescents, jeunes adultes ou personnes d’un âge très avancé, tout ce petit monde n’aurait raté pour rien au monde ce qui semblait être la dernière tournée de ceux qui sont considérés comme le plus grand groupe de rock du monde. Une inauguration en présence de nombreuses personnalités, comme Mylène Farmer, Gilles Lellouche, Philippe Manoeuvre, Sinclair etc.

The Rolling Stones sur la scène da la U Arena pour le No Filter Tour

Pour l’occasion, des statues – en forme de gorille et de casque audio – signées Richard Orlinski avaient été installées devant l’arena, édifice extrêmement bien insonorisé puisque de l’extérieur on n’entend absolument rien de ce qui se passe à l’intérieur. Impossible de deviner si le concert a déjà commencé ou pas.

Une fois à l’intérieur de ce qui est actuellement la plus grande salle de spectacle d’Europe, difficile de s’en rendre compte. En effet, on n’a pas vraiment l’impression d’être dans une salle immense, d’une capacité de presque 40.000 personnes (le double de Bercy). La fosse ne semble pas gigantesque. La salle joue sur la hauteur et lorsque l’on se trouve dans les gradins les plus bas, les sièges les plus élevés semblent vraiment hauts.

Statue de gorille signée Richard Orlinski devant la U Arena

L’U Arena a la capacité d’avoir une très bonne acoustique. Mais celle-ci a varié selon les titres et les dates des Stones. En effet, le premier soir à partir de « Paint it Black » le son était vraiment bon. Mais, le dernier soir, le son a vraiment été d’un niveau inférieur aux autres dates. Une salle agréable pour les spectateurs.

Comme à l’accoutumée, Mick Jagger a été très énergique, se dandinant frénétiquement, ondulant son corps tel un iguane (il nous fait d’ailleurs penser à Iggy Pop), exécutant ses chorégraphies psychédéliques dont lui seul à le secret, que certains fans tentaient de reproduire dans les gradins.

The Rolling Stones à la U Arena le 25 octobre

Francophile, Mick Jagger s’est beaucoup exprimé en français, se laissant aller à quelques blagues, notamment sur la politique en France. Très poète, il a présenté le batteur Charlie Watts comme « le Baudelaire de la batterie ». Adepte de la gym douce, ce fils d’un prof de sport, est très en forme pour ses 74 ans. Son énergie communicative porte le groupe, qui, est accompagné de musiciens additionnels et d’une choriste.

Les années passent, mais Keith Richards, Ronnie Wood et Mick Jagger (Charlie Watts étant cantonné derrière sa batterie, c’est plus compliqué pour lui) affichent toujours une belle complicité sur scène.Keith Richards porte toujours son bandana aux couleurs de la Jamaïque.

Keith Richards No Filter Tour France

Cette salve de concerts a donné un rendu meilleur que le concert qu’avait donné le groupe en 2014 au Stade de France. Un phénomène peut-être dû à l’enceinte fermée…?

Cette courte tournée a permis aux Rolling Stones d’interpréter des tubes de toutes les époques. Chaque soir, le public avait le droit de choisir une chanson en votant en ligne : « Let’s Spend the Night Together » pour le 19 octobre, « Angie » le 22 et « She’s a rainbow » le 25. Par moment, Mick Jagger sortait son harmonica.

Vote du public pour une chansons pendant le No Filter Tour des Stones

Les Stones ont interprété, bien évidemment, les incontournables « Paint it Black« , « It’s only rock’n’roll », « You Can’t Always get what you want« , « (I can’t get no) Satisfaction », « Miss You », « Start Me Up ou encore « Jumpin Jack Flash ». De nombreux titres ont été joués dans des versions extrêmement rallongées.

Ce qui devait être le dernier concert des Stones le 25 octobre ne le sera peut-être finalement pas. Mick Jagger a laissé la porte ouverte : « C’est le dernier concert…pour l’instant » a-t-il conclut malicieusement. Avant qu’un petit feu d’artifice ne soit tiré à l’intérieur alors que le public commençait déjà à s’en aller.

Posted on by Rocknconcert in en concert, rock, rock/pop

Repondre