Premier concert de French Tobacco a la Boule Noire

french-tobacco-concert-la-boule-noire-4

French Tobacco se produisait à la Boule Noire le jeudi 28 mai pour présenter son premier album, Straight Ahead à paraître le 15 juin prochain. Son premier concert parisien en tant que tête d’affiche après avoir fait les premières parties de Cascadeur, Jeff Beck ou encore Mina Tindle.

french-tobacco-concert-la-boule-noire-1

French Tobacco c’est un homme orchestre qui a pour habitude de se produire seul sur scène avec sa guitare et sa valise customisée en tambourin et grosse caisse. En toute logique, c’est seul, mais avec guitare et valise sous le coude, qu’il fait son entrée sur scène. Mais le charme de la bricole n’est que pour le premier titre. Ensuite, un batteur et un bassiste rejoigne l’artiste pour le reste du concert.

Dans le sous-sol de la Boule Noire, French Tobacco apparait timide et plutôt statique durant les premières chansons, le temps de chauffer le public. Un public qui est à son image, en majorité trentenaire, avec même quelques anglophones parfois, à l’exemple des premières années musicales de French Tobacco passées en Angleterre.

Guitare en bandoulière et sourire aux lèvres, l’artiste déroule son show, heureux d’être là. Pas facile de conquérir un public qui ne connait pas encore les chansons et leurs paroles. Une assistance qui semble prendre du plaisir à découvrir les titres qui composent Straight Ahead, le premier opus de French Tobacco. « Ça va, ça vous plait ? » demande-t-il entre deux titres pour se rassurer.

french-tobacco-concert-la-boule-noire-12

Mais French Tobacco fait son boulot et essaie d’aller attraper chaque personne présente dans la salle. Ses efforts paient, il peut alors se détendre progressivement et prendre ses aises sur scène.

French Tobacco enchaîne ses titres : la très enjouée Nothing but Sunshine ; Little Owl, un peu rock et dansante ; la ballade On my knees ; le single Cry qui passe déjà en radio ; « Mexico » qui nous emmène dans le sud des US ou encore l’électro The View qui fait danser la foule.

Il ose même une improvisation en acoustique qu’il descend interpréter dans la chaleur du public, sur le parquet de la Boule Noire, petite salle de 200 places qui permet la proximité entre public et artiste. La preuve.

french-tobacco-concert-la-boule-noire-6

La grosse surprise c’est pour la fin du set, à quelques titres des adieux. Pour sa seule chanson interprétée en Français, French Tobacco a choisi une reprise de Poupée De Cire, Poupée De Son de France Gall. Une très belle version rock avec beaucoup de guitare dont le public peut enfin reprendre les paroles.

Chronique : Laura Bruneau / Photos : Stéphane Burlot

Posted on by Romain Hemelka in blues, en concert

Repondre