The Veronicas : le retour du duo australien

photoshooting the veronicas band

Interview de The Veronicas

Le duo australien The Veronicas était à Paris récemment pour la sortie de son 3ème album, simplement appelé « The Veronicas ». C’est dans le cadre particulier de la Cité du Cinéma que nous avons eu la chance de nous entretenir quelques minutes avec les jumelles Lisa et Jessica Origliasso après l’enregistrement en live acoustique de leur précédent single You Ruin Me. Il s’agit de leur second single à atteindre la 1ère place du classement des singles en Australie et à entrer dans le top 10 en Angleterre.

the veronicas

Les exemples de groupes australiens ayant remporté un succès mondial ne manquent pas : INXS, Midnight Oil, AC/DC et Men At Work. Nous avons inévitablement été influencées par de nombreuxe groupes australiens, mais notre principale influence a été Michael Jackson, avouent-elles. C’était l’une de nos idoles. Ils nous a énormément influencé au niveau artistique et de la composition. Nous lui devons beaucoup.

the veronicas hot photo

Hors le succès en France avec le titre Untouched en 2009, The Veronicas ne s’est que rarement rendu dans notre capitale. Alors, Lisa et Jessica Origliasso prennent-elles plaisir à venir défendre leur nouvel album sur nos terres ? On ne peut pas se plaindre au niveau de la nourriture (rires). Nous avons été flattées que des fans français nous accompagnent à l’occasion de nos concerts en Angleterre ces jours-ci. C’est en fait la première fois que nous venons à Paris et que les gens nous reconnaissent. Lors de nos précédents passages, nous passions totalement incognito. Internet y a contribué.

the veronicas shooting

the veronicas a paris

Pas moins de sept années ont passé depuis leur précédent album Hook Me Up. Une éternité, au vu de l’évolution du marché musical. Nous avons été coincés en raison de poursuites judiciaires à l’encontre de notre label afin de mettre fin au contrat qui nous liait, expliquent-elles. Mais tout ce temps-là, nous n’avons cessé de composer de nouvelles chansons et de travailler sur l’album. Nous avons pleinement profité de la vie en voyageant à travers le monde, en tombant amoureuses, vivant des ruptures amoureuses… Tout cela a donc bien évidemment alimenté cet album.

the veronicas shooting paris

Depuis l’annonce de la sortie de leur nouvel album, les médias n’hésitent pas à parler du comeback des deux sœurs. Nous préférons utiliser le terme de « renaissance », défendent-elles. Nous n’avons pas pu sortir de disque avant en raison de la bataille juridique que nous menions. Pendant cette période, nous n’étions pas autorisées à publier d’album. Certains parlent donc d’un comeback. Mais nos fans nous sont restés fidèles tout ce temps-là. Nous sommes heureuses de revenir à leur rencontre prochainement.

Le nouvel album marque une évolution musicale. Lisa et Jessica s’essaient à de nombreux styles musicaux, parmi d’autres de la pop mélangée à du rock, de l’électro et des ballades. Nous avons le besoin de nous challenger et nous essayer à des styles différents. La plupart du temps, les artistes imitent ce qui passe à la radio pour coller à l’actualité. C’est une approche trop ennuyeuse pour nous. Elles définissent par ailleurs leur style de « pop progressive », différenciant l’album de leurs précédents travaux et leur permettant de s’adresser à un public plus large.

the veronicas ja

Ces jours-ci paraît Cruel, le troisième extrait de leur album. Un morceau qui contient tous les ingrédients pour conquérir le monde. Le clip Cruel les montre en femmes fatales impitoyables envers la gente masculine. Nous sommes des femmes mal éduquées, racontent-elles en riant. Nous avons pris plaisir à tourner les scènes de combat. Ce clip est d’ailleurs très proche d’un court métrage dans son écriture. Nous sommes fans des films de David Lynch et de Tarantino, expliquent-elles. Cela nous a inévitablement inspiré dans l’écriture du scénario. L’ambiance du clip est assez sombre.

the veronicas lisa

En découvrant la pochette de leur éponyme album, nous sommes surpris de voir le visage des jumelles. Nous n’avons jamais désiré apparaître sur nos pochettes auparavant. Il s’agissait de de se focaliser sur la musique. Nous pensons que c’est une étape tout à fait naturelle, car le public nous lie directement à notre musique, ce qui n’était pas le cas pour nos deux premiers albums. Alors pourquoi ne pas mettre nos têtes dessus ! Ce avec quoi nous sommes tout à fait d’accord vu leur physique.

Après notre court entretien, Lisa et Jessica Origliasso se sont prêtées au jeu d’un court shooting photo. Tout nous laisse croire que les jumelles n’ont pas dit leur dernier mot. A suivre…

Propos recueillis par Thorsten Wollek / Photos : Carsten Wilde (wilde.fr)

Photos The Veronicas :

 

Posted on by Thorsten in Interview, pop, rock, rock/pop

Repondre