Le Pornotour de Luke excite la Cigale

_DSC9616

En ces temps compliqués, Luke est venu exprimer sa colère et son indignation sur scène. Une semaine après No One Is Innocent, la Cigale se transforme à nouveau en lieu de révolte et de résistance. Face aux menaces terroristes et électorales, il faut bien reconnaître que le rock français ne reste pas en marge. Et c’est tant mieux !

_DSC2308

Après quelques années de silence et un album solo pour Thomas Boulard, Luke est revenu dans les bacs en octobre dernier avec un cinquième opus Pornographie. Album sombre et révolté, Pornographie met en musique l’injustice, l’oppression, la domination, la course à la célébrité, la perte de culture… L’indécence de notre monde. Les fans parisiens ne se sont pas laissés démonter et ont répondu présents à l’appel rock de Luke. L’arrivée du groupe est chaudement acclamée, le public est conquis d’avance.

Thomas Boulard et son groupe commencent le set avec la très engagée Warrior. Le ton est donné. Luke est venu faire remuer et chanter son public. La tension monte d’un cran avec Pornographie et explose littéralement avec C’est La Guerre que le public reprend en chœur. Généralement peu bavard sur scène, Thomas Boulard réagit aux évènements récents. « Depuis le 13 novembre, les textes résonnent différemment… Des gens sont morts parce qu’ils ont célébré la vie. Nous, on est ici, ensemble. On célèbre la vie et la musique. » Luke appelle à ne jamais désespérer et enchaîne avec Indignés.

_DSC2388

Le show fera la part belle à deux albums, Pornographie (dont l’intégralité sera jouée) et La Tête En Arrière qui a marqué l’année 2004. Luke alterne les morceaux des deux albums, oscillant entre folle énergie et moments plus calmes. Comme Un Homme, Hasta Siempre ou Soledad font écho à Rêver Tue et Rock’n Roll. La communion du groupe et de son public créé une jolie dynamique : Thomas Boulard se lâche sur la scène et son public se déchaîne à ses pieds !

Le fond de scène s’habille des couleurs bleu, blanc, rouge et Luke lance Quelque Part En France. Cette chanson, exprimant le point de vue de partisans FN prend une toute autre saveur 3 jours après les résultats du premier tour des élections régionales. Le public, convaincu par le message, ne s’y trompe pas et reprend le refrain à s’en faire péter les cordes vocales. Le groupe enfonce le clou avec La Sentinelle pour le plus grand bonheur des fans. Après la pause, Thomas Boulard revient seul sur scène avec sa guitare et nous gratifie d’un « Vous êtes le public le plus courageux ! » avant d’entonner Solitaires.

_DSC9693

Luke termine le show avec Petite France et une version très énervée de Discothèque. Le public gonflé à bloc s’emballe à nouveau pour ce qui est censé être la dernière chanson. Avant de quitter la scène, Thomas remercie son public. « Le rock n’est pas mort ! Vous en êtes la preuve ! Merci d’avoir le courage de venir dans une salle de concert ! ». Mais la Cigale n’est pas prête de se vider. Alors que les lumières se rallument, les applaudissements et les cris se poursuivent. Le public en redemande ! Finalement, le groupe revient sur scène, visiblement étonné et ému par cet accueil. Luke reprend son tout nouvel hymne, qui sied tant à cette triste époque, C’est la Guerre.

Luke appartient à ces groupes engagés, proposant un rock puissant mais souffrant d’un manque de reconnaissance. Quelque fois décrié, Luke poursuit sa route sans trop s’attacher aux critiques, accompagné par public fidèle et bouillonnant. Ce soir, Luke nous a proposé un show survolté. On a retrouvé ce groupe engagé aux textes désabusés et aux guitares saturées découvert il y a près de 15 ans.

_DSC9788

Chronique : Agnès Chirouze – Photos : Gilles Bazoud

Posted on by Agnès Chirouze in alternatif, en concert, rock

Le Pornotour de Luke excite la Cigale

  1. rockfour

    il n’y a rien de courageux à aller aux concerts et autres spectacles. A force de le répéter, ça entraîne la désaffection du public, et depuis quelques temps beaucoup ont renoncé à y aller. C’est beaucoup plus courageux et dangereux de prendre sa voiture un samedi soir en espérant ne pas croiser un fou du volant ou de la bouteille…ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Merci à FH et MV pour nous rappeler sans arrêt que nous sommes en guerre et que nous allons gagner cette guerre!

Repondre