Grand Ocean de douceur au China

Grand Ocean

Le China déroulait le tapis rouge pour la venue de Grand Ocean, duo français dont le premier EP U.S.A. est sorti le 4 mai dernier. Une vague de folk rafraichissante a tout emporté sur son passage le temps d’un showcase très intimiste.

Grand Ocean

Il est assez rare d’entrer dans un restaurant classieux pour trouver, quelques marches plus bas, une ravissante petite salle de concert avec quelques tables et un bar au fond. Le China a programmé en ce jeudi 4 juin Grand Ocean, duo composé de Clem et Flo, deux tatoués bien décidés à nous faire voyager lors d’un showcase de 45 minutes à travers leurs titres folk issus notamment d’un bel EP intitulé U.S.A.

The Rivers, premier morceau de la setlist, nous emmène du côté de l’un des derniers états d’Amérique, Hawaii, avec un son qui sent bon la plage et le surf, et qui sonne à la Jack Johnson. Clem prend les commandes d’une « machine à sons » dotée d’un clavier et donnant le tempo. L’homme au chapeau chante en anglais et lâche un flow entraînant. Flo, assis, tient une sorte de cithare croisée avec un lap steel sur ses genoux et assure les choeurs tout sourire.

Grand Ocean

Grand Ocean s’emparent ensuite de leurs guitares pour nous faire traverser un bout de pacifique et atterrir sur le continent avec leur single U.S.A., titre tinté d’une note de raggae. La voix de Clem est profonde, le chanteur transmet une belle énergie tandis que Flo accompagne son pote à la voix comme à la gratte. Le morceau suivant sort également de leur boîte à singles : We Shall Overcome est un hymne à la liberté. Un couplet en anglais interprété par Clem, un autre en français chanté par Flo et un passage de raggamuffin qui fait bouger les fans de la première heure.

Le public apprécie et participe en tapant des mains. Certains dégustent un bon repas, d’autres sirotent un savoureux cocktail, mais tous ont garde une oreille bien attentive aux chansons présentées par ce duo qui ne manque pas de lancer un trait d’humour entre deux ovations. Les morceaux folk défilent. Clem claque quelques petits pas de danse sur In A Corner Of My Head, Flo sort le solo de lap steel sur Happy Men et la paire s’emballe complètement sur A Matter Of Time avec un passage rap-raggamuffin avant de prendre la route de Zion. L’ambiance est cool et Grands Ocean a l’air de prendre beaucoup de plaisir à présenter leurs compos.

Grand Ocean

La musique de Grand Ocean inspire ces endroits ensoleillés où il fait bon rêver et trainasser. Ils feront bientôt un passage en Nouvelle Calédonie : nul doute qu’ils séduiront les amateurs du genre. En tout cas, on peut bien trouver quelques similitudes avec le duo allemand Milky Chance, cette folk raggae qui rend « happy ». On souhaite aux français le même succès !

Chronique : Romain Hemelka / Photos : Stéphane Burlot

Posted on by Thorsten in en concert, folk

Repondre

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d’utilisateur et vous offrir des contenus personnalisés.