Editors mettent le feu au Trianon

concert-editors-trianon-6

La tournée de promotion du cinquième album d’Editors, In Dream, a fait étape au Trianon en cette fin octobre. Pour le plus grand bonheur des fans, le quintet anglais a livré un concert endiablé avec un set équilibré et un Tom Smith, comme toujours, transporté !

concert-editors-trianon-11

10 ans après la sortie de leur premier album, The Black Room, Editors nous proposent un nouvel opus qu’ils qualifient eux même de pop et expérimental. On y retrouve bien-sûr le son typique du groupe et la voix, sombre et profonde, de Tom Smith. C’est par le premier morceau de l’album, No Harm, que le groupe ouvre le show. Pendant l’intro, les musiciens entrent sur scène les uns après les autres. Ce premier morceau permet à Tom Smith de chauffer et poser sa voix, passant tour à tour dans les graves et les aigus.

L’ambiance s’installe gentiment et monte d’un cran sur Blood. Editors enchaînent ensuite les morceaux, mélange savant de leurs cinq albums. Tom Smith fait le show et laisse peu de places à ses acolytes, qui restent sagement installés derrière lui. Comme à son habitude, il se tortille, se trémousse, court et s’étire dans tous les sens. Mais pour une fois, il ne grimpera pas sur son piano !
Si Tom Smith fait son timide et parle peu au public, se contentant de quelques mercis, l’échange se fait. Pas besoin de mots quand on a l’intention (et la bière !) ! Et ça fonctionne extrêmement bien. Le public frôle l’hystérie à plusieurs reprises !

concert-editors-trianon-5

Après un enchainement musclé avec Salvation, Bullets et A Ton Of Love, Tom Smith se calme et nous propose une superbe version acoustique de Smokers Outside The Hospital Doors. Après le calme, la tempête ! L’énergie ne retombe pas pour autant, les anglais poursuivent leur set avec Bricks and Mortar devant un public bouillant. Une très courte pause et le show se termine avec Papillon (parsemé de petites touches électro) et Marching Orders (dernier morceau de In Dream, la boucle est bouclée !). Jusqu’au bout, le public est en transe, dansant, sautant, chantant et criant !

Editors nous livre encore une fois un show calibré. On peut regretter que le concert laisse peu ou pas de place à l’improvisation. A quelques exceptions près, les morceaux sont sans surprises. Mais c’est réalisé avec talent ! Le mélange réussi des morceaux de tous les albums satisfait les fans de la première heure et les plus récents.

concert-editors-trianon-4

concert-editors-trianon-1
Chronique : Agnès Chirouze – Photos : Stéphane Burlot

Posted on by Agnès Chirouze in en concert, indie, rock

Editors mettent le feu au Trianon

  1. LAMENT

    Merci Stéphane Burlot de nous avoir « capturés » lors du concert d’Editors.
    Nous nous faisions la réflexion qu’il s’ agissait de la seule photo qui ne montrait pas le groupe.
    Reconnaissant pour cela sachant que vous n’étiez pas obligé de la présenter.
    A la prochaîne au concert d’Editors : même place et on espère même salle.

Repondre

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d’utilisateur et vous offrir des contenus personnalisés.