Un show haut en couleurs au Zenith de Paris

30s2mars_03

Thirty Seconds To Mars : un show haut en couleurs au Zenith de Paris

Le Zénith affichait complet ce mardi soir pour le 2ème concert de Thirty seconds To Mars à Paris. Jared Leto et sa bande y présentaient leur dernier album, Love Lust Faith + Dreams sorti en 2013 et ils avaient pour l’occasion demander à leurs fans de s’habiller tout en blanc. Sans doute la poudre colorée utilisée lors du clip de Up In The Air leur avait-elle donné des idées de jeux… Et en effet, en arrivant devant le Zénith, les spectateurs vêtus de blanc ont été attaqués avec des poudres de toutes les couleurs par le staff du groupe. 20h55. La foule commence à s’impatienter et reproduit avec ses mains le symbole de la Triade, symbole si cher au groupe.

30s2mars_00

21h25. Une rangée d’hommes plastiqués en blanc de la tête aux pieds se positionne sur scène alors que résonne l’intro de Escape, premier titre de l’album This Is WarShannon Leto, le batteur et Tomo Miličević, le guitariste s’installent à leur poste respectif. Jared Leto les rejoint quelques secondes plus tard sous les cris hystériques de la foule. Tous trois ont respecté le thème de cette soirée et sont tout en blanc.

Le public, très en forme, hurle à pleins poumons la phrase « This Is War » qui clôture Escape. Le groupe enchaîne ensuite avec Night of the Hunter et Search and Destroy pour finalement revenir sur l’intense This Is War, sublimé par un lâcher de ballons multicolores dans la fosse.

30s2mars_04

Viennent ensuite Conquistador, extrait du dernier album et l’excellent Kings and Queens. Jared Leto s’empare alors du drapeau français et nous offre un moment riche en émotions sur Do or Die dont les mots « The Story Goes On… » sont repris en chœur par le public. Pendant ce morceau, le chanteur invitera également les spectateurs à monter sur les épaules de leurs amis pour recréer une mer de visages.

Le groupe nous présente ensuite deux nouveaux titres : City Of Angels et End Of All Days. Puis, il décide de nous offrir une petite session acoustique. C’est le moment que choisit la foule pour sortir des centaines de pancartes identiques marquées « MERCI ». Jared, visiblement touché, encourage le public à crier les morceaux qu’il souhaite réentendre. Nous aurons ainsi le plaisir de redécouvrir en partie ou en entier de vieux morceaux comme AttackCapricorn, Echelon ou encore The Kill (Bury Me)

30s2mars_10

Ce set acoustique s’achève sur une bataille de poudre colorée entre les trois musiciens. Les premiers rangs seront bien sûr de la partie !

Le groupe revient ensuite avec un petit jeu. Le public doit choisir entre les morceaux Vox Populi de l’album This Is War et The Race, extrait du dernier album. C’est Vox Populi qui remportera le match mais le groupe remerciera tout de même ses fans en interprétant le titre The Race. Il continue ensuite sur Closer To The Edge avant de quitter la scène.

30s2mars_08

Après un rappel déchaîné du public, Thirty Seconds To Mars revient avec Bright Lights. Jared Leto choisit alors une soixantaine de personnes dans la foule pour entonner le dernier morceau Up In The Air avec lui. Mais en plein milieu du morceau, il repère une situation inédite parmi les fans invités sur scène. Un jeune polonais est en train de faire sa demande à sa petite amie. Jared interrompt aussitôt le morceau et leur demande de le rejoindre au milieu de la scène pour rendre ce moment encore plus inoubliable. Ainsi, le jeune polonais fait sa demande en mariage en direct devant les 6 000 spectateurs du Zénith ! La jeune femme accepte et la foule ravie hurle de joie. Parenthèse enchantée.

30s2mars_02

Le show s’achève après la reprise de Up In The Air et une ultime bataille de couleurs avec le public présent sur la scène. Nous avons tous des étoiles pleins les yeux et le cœur qui bat la chamade. Un concert magique !

Chronique : Audrey Bongat – Photos : Stéphane Burlot

Photos concert Thirty seconds To Mars :

Posted on by Audrey Bongat in en concert, rock

Un show haut en couleurs au Zenith de Paris

  1. Pingback: :: photos et critiques de concert sur rocknconcert.com

Repondre