Fall Out Boy au Zenith : le pop-punk calibre 2.0

FallOutBoyZenith-17

A moins que vous n’ayez séjourné dans un bunker au cours des 10 dernières années, vous avez forcément entendu des morceaux de Fall Out Boy ! Le groupe originaire de Chicago, qui a vendu plus de 35 millions d’albums dans le monde, était de passage à Paris, au Zénith précisément, pour défendre sur scène son dernier album Save Rock and Roll sorti en 2013.

FallOutBoyZenith-02

Pas grand chose à dire de la première partie THE PRETTY RECKLESS : hard rock des années 80, son de guitare métallique, chanteuse blonde sexy (Lita Ford et Doro doivent se retourner dans leur tombe… oupss on me souffle dans l’oreillette qu’elles sont toujours parmi nous), bref peu d’intérêt mais quelques fans malgré tout.

Pendant l’entracte, la sono balance Sheena is a Punk Rocker des Ramones : clin d’œil à quelque illustre prédécesseur ?

Fall Out Boy

Fall Out Boy

FOB arrivent sur scène vers 20h30, accueilli à coup de cris stridents par un public jeune et majoritairement féminin. Le premier morceau, The Phoenix, voit le quatuor affublé de cagoules, que le chanteur, Patrick Stump, s’empresse d’enlever pour remettre le couvre-chef qui fait sa marque de fabrique. Il focalise les regards tandis qu’entre les morceaux, c’est le bassiste (Pete Wentz, parolier principal de la bande) qui s’y colle pour haranguer la foule et hurler « faites du bruit » !

FallOutBoyZenith-16

La scène est sobre et permet aux musiciens de faire quelques sauts de cabri ; les morceaux aux mélodies entêtantes s’enchainent et les refrains sont repris en chœur par un public conquis d’avance. Cela étant, un groupe dont le batteur joue torse nu peut-il être foncièrement mauvais ?

Les hymnes calibrés pour les stades This ain’t a Scene, it’s an Arms Race, Death Valley et autre reprise de Beat It de feu Michael Jackson soulèvent la foule qui fait rebondir les énormes ballons de baudruche noirs qui sortent des coulisses. Cela nous amène au clou du spectacle quand les FOB viennent jouer en acoustique sur une estrade devant les gradins !

FallOutBoyZenith-14

Après un solo de batterie, le groupe déroule ses hits Dance, Dance puis My Songs Know What You Did in the Dark (Light’em Up), morceau uniquement éclairé par les torches des téléphones portables !

En guise de rappel, le groupe se prend en photo devant son public avant de clôturer avec Thnks fr th mmrs, puis Saturday. A la sortie du Zénith (il est 22h14 !), les vendeurs à la sauvette proposent des posters FOB au recto et Green Day au verso…

Chronique : Stéphane Toutlouyan – Photos : Manu Wino

FallOutBoyZenith-12

Photos Fall Out Boy au Zenith de Paris :

Posted on by Stéphane Toutlouyan in en concert, rock

Repondre