Captain Keziah Jones electrise le Trianon

KeziahJonesTrianon-05

Après deux Bataclan complets en décembre dernier, Keziah Jones et le Captain Rugged sont revenus hier soir enflammer le public du Trianon. Soul, funk, blues, rock… tous les rythmes du maître du ‘blufunk’ étaient réunis pour deux heures de show survolté.

KeziahJonesTrianon-10

Après une longue intro musicale, Keziah Jones arrive enfin, tout vêtu de noir, caché sous un chapeau et derrière des lunettes noires mais avec un immense sourire. Après les civilités d’usage, il lance son show, accompagné de ses deux musiciens exceptionnels.

Le public est un peu timide au début du show. Il ne semblait qu’attendre Kpafuca. Haranguée par Keziah Jones, toute la foule se met à chanter et danser. Comme il nous l’a promis en début de concert, Keziah Jones mélange anciens et nouveaux titres. Tous ses albums seront représentés pour notre plus grand plaisir.

KeziahJonesTrianon-09

Petit interlude instrumental et voilà que le Captain Rugged arrive sur scène dans son costume coloré. La foule se déchaîne et le super-héros entame son hymne Rugged.
Nouveau changement de costume et le voici revenu avec sa cape de super-héros. Son super-pouvoir ? Faire chanter, danser et taper dans les mains son public.

Ils n’ont beau être que trois sur scène (quelques cuivres viennent les rejoindre pour certains morceaux), ils produisent un son puissant. A différents moments, le concert devient purement instrumental. Les trois musiciens s’en donnent à cœur joie, leur complicité se ressent et c’est un grand bonheur auditif !

KeziahJonesTrianon-06

Dès qu’il lâche sa guitare, Keziah Jones investit la scène, danse, court, saute et fait preuve d’une énergie folle, comme il nous le prouvera sur Pass the joint ! Il n’hésite pas, non plus, à faire chanter la salle. A grands coups de oh oh, de yeah, yeah…il sait animer ses fans et on voit bien que cela l’amuse autant que son public !

Lorsque les premières notes de Beautiful Emily se font entendre, le public, galvanisé, est déjà prêt à reprendre le refrain ! Sa très belle reprise du All along the Watchtower de Bob Dylan et c’est déjà la fin du spectacle. Avant de quitter la scène, Keziah Jones demande à son public de transporter la beauté et la musique au-delà des murs du Trianon. Ce sera chose aisée puisqu’il revient terminer le concert avec la très attendue Rythm is Love et I’m Known tout en nous invitant à découvrir Alice Coltrane (chanteuse parfaite pour se réveiller le matin si l’on veut passer une bonne journée selon lui).

KeziahJonesTrianon-12

Un bien joli show donc. Si vous l’avez raté, réjouissez-vous : il revient le 05 Avril, toujours dans cette superbe salle du Trianon et il reste encore quelques places…

Chronique : Agnès Chirouze – Photos : Emmanuel Wino

Photos concert Keziah Jones:

Posted on by Thorsten in en concert, funk/pop, rock

Repondre