Virage a 180 degres avec les Palma Violets

PALMA VIOLETS

Il y a un an, Palma Violets, ce quatuor de rock garage made in London, était encore inconnu au bataillon de nos oreilles. Aujourd’hui, leurs prestations underground leur ont valu la reconnaissance de la presse britannique, ainsi que celle du public français venu en nombre les applaudir ce mercredi 12 juin 2013 au Trabendo à Paris. On y était. On vous raconte…

PALMA VIOLETS

Dès les premiers riffs évanescents de Sam Fryer à la guitare, la foule s’agite, tandis que sur sa droite, langue bien pendue, son complice Chilli Jesson domine sa basse avec fougue. En ce mercredi 12 juin 2013, l’âme tonitruante et indocile du groupe Palma Violets envahit la scène du Trabendo pour le plus grand plaisir du public présent, très présent ! Là, les deux leaders aux charismes complémentaires dévoilent la virtuosité de leurs cordes vocales sur « 180 », leur premier album paru le 25 février 2013, dont le titre est un clin d’oeil au nom de leur local de répétition situé à Londres. Durant plus d’une heure, le quatuor britannique enchaine les cavalcades musicales. On a du mal à rester flegmatique face à leur énergie. La preuve, la foule brûle elle aussi d’un dynamisme absolu, au point qu’elle envoie valser au dessus d’elle tout slammeur ayant envie de voyager direction : le fond de la salle. Les morceaux s’enchainent et les slammeurs en question se déchainent, bras tendus, sourire béât. On se croirait dans la ‘Croisière s’amuse’. À la différence près que le titre « Best Of Friends », élu meilleure chanson de l’année par le magazine New Musical Express, est là pour nous rappeler que nous sommes bien à un concert du groupe Palma Violets. Et c’est tant mieux !

PALMA VIOLETS

Pour la petite histoire, les deux leaders du groupe se sont rencontrés en 2011. Il suffisait d’attendre que Chilli Jesson croise la route de Sam Fryer au Festival de Reading, de recruter un batteur dans le foulée, un claviériste et le tour était joué. Le groupe Palma Violets voyait le jour pour le plus grand plaisir de la presse britannique, qui n’hésite pas à le qualifier de « The most exciting band on earth !». Pas moins. Il faut dire que Palma Violets sait comment faire perdurer la tradition du rock insulaire. En mêlant pop, déchainement urbain et insolence. Une intrépidité popularisée en l’espace de quelques mois par le bouche à oreille et internet. Aujourd’hui, un concert du groupe et le public est au rendez-vous. Son secret ? Mêler une bonne dose de ferveur et d’ardeur, une pointe d’arrogance adolescente ainsi qu’une vitalité à couper le souffle et vous obtenez Palma Violets. Un groupe de rock garage à la mèche rebelle qui, si l’on se fie à l’engouement du public ce soir là au Trabendo, a de beaux jours devant lui. London baby !

Chronique de Julie Cohen / Photos: Robert Gil – photosconcerts.com

PALMA VIOLETS

Photos concert Palma Violets, mercredi 12 juin 2013 au Trabendo à Paris

 

 

Posted on by Julie Cohen in en concert, rock

Virage a 180 degres avec les Palma Violets

  1. Pingback: Florence and the Machine à plein régime au Zénith de Paris

Repondre