Texas toujours au top

texas_02

Texas @ Zénith Paris, le 21 octobre 2013

Voilà quelques mois que nous découvrions Texas dans le cadre intimiste d’un concert privé à la Gaîté Lyrique pour la sortie de l’excellent nouvel album The Conversation. Il était donc intéressant d’assister à cette date au Zénith de Paris, salle affichant complet. Je dois reconnaître que Texas fait parti des groupes qu’il est agréable de voir en concert. Dans une ambiance survoltée, les nombreux quarantenaires présents, semblaient conquis par la prestation de Sharleen Spiteri & Co.

texas_01

Après une courte introduction, les musiciens arrivent sur scène pour démarrer sur le très rock Detroit City. Le public se montre présent dès le deuxième morceau Halo, tiré de l’excellent album White On Blonde. Sharleen, habillé d’un chic costume, lâche sa guitare pour Once in a Lifetime, qui augmente encore de quelques degrés la température de la salle. Sharleen, particulièrement en forme, arpente la scène de gauche à droite. Sharleen, habitué à parler en français avec son public, leur dit « merci mes amis ».

texas_03

En tournée pour l’album The Conversation, Texas joue quelques nouveaux titres, parmi eux I Need Time et les très country Big World et Dry Your Eyes, qui offrent un peu de répit au public. L’ambiance reprend de plus belle avec So Called Friend et When We Are Together, de type soul. Ally McErlaine (guitare), fort timide au passage, ose un solo à la slide à deux reprises. Poussé par Eddie Campbell (basse), qui essaie de l’amener au-devant de la scène (en vain).

texas_04

En deuxième partie de concert, les tubes s’enchainent les uns après les autres. Ce qui nous fait remarquer que Texas en a bien plus dans son tiroir que ce que nous pensions. Everyday now et I Don’t Want A Lover nous ramènent au début de la carrière du groupe. De plus en plus à l’aise, Sharleen finit par parler en anglais, bien que difficilement compréhensible avec son accent écossais. Summer Son et Black Eyed Boy fait bouger toute la salle, entièrement debout entre temps. Après Say Want You Want, Texas quittent la scène quelques instants avant les rappels.

La chanson titre du dernier album, The Conversation, visiblement déjà adoptée par le public, trouve sa place parmi les rappels. Celle-ci est chanté en duo avec la chanteuse de Girl Called Johnny, qui a joué en première partie de soirée. L’apogée est atteinte avec Inner Smile. Sur scène depuis 1h30, Texas revient pour un deuxième rappel avec la reprise de River Deep, Mountain High, auquel nous avions déjà eu droit à la fin du concert privé donné il y a quelques mois. Ambiance tout à fait différente de ce concert intimiste, mais qui démontre que Texas s’adapte à toutes les situations. Un concert qui donne la patate, avec un très bon son et une prestation scénique énergique.

Chronique : Thorsten Wollek / Photos : Stéphane Burlot (http://www.sb-photographies.com/)

Retrouvez une autre chronique et d’autres photos du concert de Texas sur le blog Rock’N Live

Posted on by Thorsten in en concert, pop, rock, rock/pop

Texas toujours au top

  1. sleepyhead

    Erratum: Eddie Campbell is the keyboard player, who plays behind Ally McErlaine on stage. It was Johnny McElhone, the original bass player (back on stage since Toulouse) who was pushing Ally McErlaine at the edge of the stage! No hard feelings Rock’n Concert! 😉

Repondre