Sharon Corr : retrouvailles chaleureuses a l’Alhambra

Sharon Corr

Sharon Corr @ Alhambra Paris, le 29 novembre 2013

Ce vendredi, Sharon Corr faisait son retour sur la scène de l’Alhambra à Paris. Quelques jours avant la sortie de son album The Same Sun, elle offrait à ses fans parisiens un concert plutôt court (1h20 seulement) mais d’une authenticité et d’une générosité rares.

C’est la française Loretta qui se charge de chauffer la salle. Auteure-compositrice pour Amel Bent ou encore Gage, son style rétro et sa voix chaude séduisent le public. Avec ses reprises Sometimes et I Can’t Stand The Rain, la belle impose son amour de la soul. Belle performance !

Loretta

20h50. La douce Sharon rejoint ses musiciens au violon sur le traditionnel irlandais Cooley’s Reel.
Ce concert est l’occasion pour Sharon de présenter son prochain album « The Same Sun ». Déjà vendu en Allemagne, en Espagne et au Benelux, aucune date de sortie n’est avancée en France. Nous découvrirons donc 5 titres « exclusifs ». Tout d’abord, The Runaround dont le rythme lancinant manque quelque peu d’attrait, suivi de la mélodieuse ballade Upon An Ocean.

Sharon Corr

Elle offre ensuite un rock plus fiévreux avec Ears Painted On et continue avec la reprise de Jimmy Sommerville, Smalltown Boy, moment de grâce qui figurait déjà sur son premier album, Dream Of You.

Sharon enchaîne avec les deux traditionnels irlandais, Jenny’s Chickens et Toss the Feathers, irrémédiablement associé au son des Corrs et qui enchante le public, au bord de l’explosion.

Sharon Corr

Touchée par cette énergie, Sharon se confie longuement. Elle évoque sa rencontre avec les jeunes musiciens de l’Orchestre de Violons du Centre Culturel Cartola (compositeur brésilien) à Rio de Janeiro. C’est en leur hommage qu’elle interprète au violon, As Rosas Nao Falam de Cartola.

Après une version acoustique de Radio, Sharon reprend Dream A Little Dream Of Me, chanson pour laquelle elle explique avoir beaucoup travaillé sa voix. Le résultat est agréable et l’on en vient à regretter que la chanson fut si courte.

Sharon Corr

La suite mêle tubes des Corrs, morceaux choisis de ses propres albums et traditionnels irlandais. Entre autres perles, Take A Minute, extrait du prochain album, qui rappelle le tempo addictif des Carpenters et Dreams, enfin livré dans sa version originale (celle de Fleetwood Mac).

A noter : la pop rafraîchissante de Full Circle et une reprise acclamée de So Young, hit indémodable des Corrs, écrit par Sharon elle-même. Le public ne tient plus en place.

Sharon Corr

Le concert s’achève avec trois morceaux en rappel : Our Wedding Day (instrumental), The Same Sun (qui donne son nom au nouvel album) et Joy of Life (instrumental irlandais). La salle danse frénétiquement. De quoi rassurer Sharon sur la sortie en France de son nouvel album.

Chronique : Audrey Bongat / Photos : Carsten Wilde – photographe concert paris

 

Photos Sharon Corr @ Alhambra Paris, le 29 novembre 2013 :

Posted on by Thorsten in en concert, pop, rock, rock/pop

Repondre