Roger Hodgson, la voix de Supertramp

hodgson_paris_02

Roger Hodgson @ Olympia 18 mai 2013

C’est déjà la deuxième fois que nous assistons à un concert de Roger Hodgson. A la différence de son passage l’année dernière lors d’un concert acoustique, Roger Hodgson est cette fois-ci accompagné de son groupe. Cela nous donne donc l’impression d’assister à un tout autre concert. Membre du cultissime groupe Supertramp pendant les années 70, Roger Hodgson quitte le groupe en 1983 pour se consacrer à sa carrière solo. A l’origine de la plupart des tubes de Supertamp, Roger Hodgson passe à Paris pratiquement tous les ans et fait salle comble. Cette année, il nous offre même deux dates d’affilée à l’Olympia. Nous avons assisté à la première et souhaitions vous faire partager les meilleurs moments.

IMG_5804

Quand Roger Hodgson arrive sur scène peu après 20h, le public l’applaudit fortement. Quelle ambiance ! Il en sera ainsi pendant tout le concert, alors même que les spectateurs sont tous assis. L’envie de se lever se fera sentir plus d’une fois. Les premières notes de Take The Long Way Home résonnent. Très vite nous remarquons la qualité du son, mettant en avant la basse et les claviers. La batterie reste discrète. Roger Hodgson, visiblement surpris par les applaudissements, nous dit que l’Olympia est l’une de ses salles de concerts préférés. Aussi, Roger nous explique avoir une relation très spéciale avec son public français. N’oublions pas que Supertramp avait enregistré son live de la tournée Breakfast in America à Paris en 1980 ! Pendant les deux heures de concert, il nous demande  d’oublier tous nos problèmes pendant le concert avant de continuer avec School, l’un des premiers tubes de Supertamp datant de 1974.

IMG_5846

Tout au long du concert, Roger Hodgson alterne entre le piano et la guitare. Interprétant principalement des titres de Supertramp, Roger Hodgson joue quelques titres tirés de ses albums solos, dont l’entrainant In Jeopardy, le magnifique The More I Look et Death and a Zoo, tous deux extraits de son superbe dernier album Open The Door, sortie en 2000…  Depuis 2003, Roger Hodgson est accompagné par le talentueux et multi-instrumentaliste Aaron Mac Donald, qui joue de plusieurs instruments : clarinette, saxophone, claviers, harmonica et flûte, en plus de soutenir Roger Hodgson sur les parties vocales. Il échange même quelques mots en français avec le public. Une spectatrice fait rire une partie de la salle en lui demandant, en criant s’il était déjà marié !

IMG_5857

Roger Hogdson, qui avoue vouloir jouer toutes ses chansons, nous offre néanmoins un véritable best-of : Hide In Your Shell, The Logical Song, Dreamer, Breakfast In America, écrite en une ??? heure d’après les dires de Roger Hodgson !, le plus méconnu mais pas moins bon Child Of Vision, Give A Little Bit, le mini-opéra Fool’s Overture et It’s Raining Again, dernier morceau de la soirée pendant lequel de nombreux spectateurs ouvrent leur parapluie !

IMG_5866

Quel plaisir de revoir Roger Hodgson en concert. Il restera à tout jamais la voix de Supertramp. Débordant de sincérité et de gentillesse, il communique énormément avec son public. Chaque morceau est présenté par quelques mots. Rarement accompagné de son groupe, ne loupez surtout pas Roger Hodgson lors de son prochain passage. Et pas besoin de réécouter les albums de Supertramp avant le concert, vous reconnaitrez la plupart des titres !IMG_5867

Chronique par Thorsten Wollek

Posted on by Thorsten in en concert, pop, rock, rock/pop

3 Reponses pour Roger Hodgson, la voix de Supertramp

  1. Nicolas

    Fantastique concerts! J’y étais les deux soirs! Roger a même changé la setlist d’un soir sur l’autre. Il passe en province cet été, ne le manquez pas!!

    • MissyPurple

      Les deux soirs d’affilé ? Quelle chance !! J’étais là le samedi, j’ai eu des frissons pendant tout le concert !!

  2. Mila

    Concerts hors du commun! Par rapport à autres légendes qui se produisent en France, Roger Hodgson a non seulement gardé une voix qui atteint les hauteurs des montagnes et mélange la douceur de velours avec la puissance tout en assurance, sa voix s’est bonifiée avec l’âge. En ajoutant le groupe qui joue bien et avec du plaisir, l’éternelle jeunesse de l’âme de chanteur, l’humour anglais et son charisme, contact privilégié avec le public, le cocktail des deux petit déjeuner à l’Olympia était excellent! A consommer sans modération là où vous avez la possibilité de le déguster. Personnellement je ne m’en priverai pas.

Repondre