Les seigneurs regnent sur Paris

MARILLION concert photos paris

Marillion @ Trianon Paris 19 janvier 2013

En pleine tournée pour la présentation de son nouvel album Sounds that can’t be made, Marillion a donné deux concerts complets au Trianon à Paris. Nous avons pu assister à la deuxième date, qui fût probablement la meilleure en raison de problèmes techniques le premier soir.

MARILLION 05

A 20h30 précises les lumières du Trianon s’éteignent. Tour à tour, les musiciens prennent place sur les  premières notes de Gaza sous les applaudissements de leurs fans. Steve Hogarth arrive en dernier, arborant une tunique blanche avec le symbole de la paix parfaitement adapté au morceau Gaza qui ouvre ce concert avec une durée de 17 minutes ! Quel autre groupe peut encore se permettre cela aujourd’hui ? Gaza  est également le premier titre  de leur dernier album « Sounds That Can’t Be Made« . C’est leur premier message politique, nous en avons longuement discuté avec Steve Hogarth la veille de leurs deux dates au Trianon à l’occasion de l’interview qu’il a bien voulu nous donner. S’agissant visiblement d’un public très attentif et concentré sur la musique, Steve Hogarth n’hésitera pas à le solliciter pour participer davantage.

MARILLION

A l’issue de ces 17 minutes de trance devant ce morceau magnifique, le public applaudit longuement Marillion. Quelle émotion !  Steve Hogarth, visiblement très en forme, communiquera avec le public tout au long de la soirée entre les chansons. Il annonce d’office que la soirée se déroulera différemment de la veille pour les personnes assistant aux deux dates. La setlist est composé de 12 titres avec une durée totale de plus de 2 heures, soit une durée moyenne de 10 minutes par morceau ! Hélas, hormis une setlist quasi-parfaite, nous aurons attendu vainement leur classique The Great Escape, tiré de leur album concept Brave sorti en 1994, et The Space, un favori de leurs fans rarement joué ces derniers temps.

MARILLION live

Hormis Afraid Of Sunlight paru en 1997, tous les titres de la setlist sont tirés des années 2000, ce qui montre bien que Marillion a été particulièrement créatif ces dernières années. Sur les 8 titres qui composent leur dernier album, pas moins de 5 titres sont interprétés ce soir. Les morceaux récents tirés de l’album Sounds That Cant’ Be Made sont très bien acceptés par leurs fans : la pièce maîtresse Gaza, le très émotionnel The Sky Above The Rain, le beau Pour My Love, et le morceau titre Sounds That Cant’ Be Made aux nappes de claviers très présentes.

MARILLION 10

Entre les titres plus longs et complexes comme Gaza et The Invisible Man aux soli de guitares aériens de Steve Rothery, Marillion détend l’atmosphère à l’aide de morceaux plus pop, tels que You’re Gone, Beautiful et Fantastic Place.

MARILLION 13

Steve Rothery, qui, avec ses soli aériens, en fait voyager plus d’un,  fait certainement partie des guitaristes sous-estimés. Arrivé en remplacement de Fish en 1989, le charismatique Steve Hogarth a su rapidement prendre sa place sans imiter le style de son prédécesseur. Le groupe a néanmoins gardé le coté visuel sur certains morceaux, notamment sur The Invisible Man, où Steve Hogarth prend l’allure d’un vieillard pour venir en aide aux paroles. Certainement l’un de nos meilleurs concerts de Marillion ces dernières années, et ce notamment grâce à leurs nouveaux titres.

N’ayant pas pu assister à la première des deux dates,nous attendons votre avis sur celle ci!

MARILLION concert

MARILLION groupe

 

Marillion sur Amazon :

 

 

 Photos  @ Trianon Paris 19 janvier 2013

Posted on by Thorsten in en concert, pop, rock, rock/pop

7 Reponses pour Les seigneurs regnent sur Paris

  1. samson nathalie

    je suis fan de marillion depuis 1990, j’ai eu la chance d’assiter à leur concert du 19 janvier au trianon, sublime…. toujours un vrai pur moment de grandes émotions, la voix de steve, la musique, je l’ai vu à lyon, je retourne les voir à toulouse et si je le pouvais j’irais bien plus loin ! Marillion c’est un enchantement pour les oreilles ajouté la présence de Steve sur scène, pour moi c’est du bon du lourd, les meilleurs et j’espère bien d’autres nouveaux albums ! I hope !

  2. Tici

    Pas de The Space, mais The Great Escape a bien été joué… le vendredi soir !

  3. james

    geantttttttttt

  4. Pierre TANGUY

    J’ai assisté aux deux concerts, et je dirais qu’ils étaient complémentaires de part leur setlist. Mark Kelly a tout fait pour régler ses problèmes de clavier du vendredi(dus à des soucis lors du transport à priori) avant le début du show, il était d’ailleurs encore en train de bosser sur ses claviers pendant la première partie assurée par Aziz Ibrahim (qui au passage est un super guitariste) pour que tout soit ok. S’il y a eu des problèmes, ils ont alors été totalement transparents pour moi. J’ai trouvé que la salle avait une super acoustique, le son n’était pas saturé. Ces deux concerts étaient super, les solos de Steve Rothery « bouleversifiants » et la voix de Steve H planante (et en plus, Hogarth a toujours cette pointe d’humour bien venue vis à vis du public). C’est bien simple, quand j’écoute Marillion, je ferme les yeux et je m’envole ! Une sorte de « Great escape » en somme…

  5. Mr a

    « afraid of sunlight » n’a pas été joué;et il est sorti en 1995 pas 1997…

  6. Thorsten

    En effet, il y a une erreur dans l’article. il s’agissait en fait du titre « Strange Engine ». Toutes nos excuses…

  7. Pingback: MARILLION @ Bataclan, PARIS 2013 Photos et chronique

Repondre