Le temps d une interview

avantasia WEB-1

Interview Tobias Sammet (AVANTASIA)

Fin mars paraîtra le nouvel album d’Avantasia. Arrivé en tête de classement en Allemagne, en Autriche et en Suède avec l’album live The Flying Opera, rien n’arrête Tobias Sammet, à l’origine du projet. Grâce à la participation des plus grands noms de la scène metal internationale, les albums d’Avantasia ne passent pas inaperçu. Avantasia a vu passer du beau monde avec, entre autres, Alice Copper, Klaus Meine (Scorpions) et Bob Catley (Magnum).

A l’occasion de la sortie du nouvel opus The Mystery Of Time, nous avons eu le privilège de discuter avec Tobias Sammet par téléphone, car il a dû quitter Paris prématurément pour raisons personnelles.

Rock’nConcert : Aurais-tu jamais pensé en arriver jusqu’à un sixième album avec Avantasia ?

Tobias Sammet : Avantasia va continuer à exister. Je dois au minimum encore sortir la suite The Mystery Of Time car l’histoire n’est pas encore terminée. Mais je n’aurais jamais pensé en arriver jusque-là. Quand j’ai démarré ce projet, je pensais m’arrêter après The Metal Opera I et II car j’avais atteint mon objectif en écrivant une histoire pour un opéra rock en jouant aux côtés de mes idoles. Pendant un certain temps cela m’avait suffi, mais il aurait été naïf de penser que je m’arrêterais là, à seulement 22 ans. Et je ne ferai par l’erreur de dire à un moment donné que ce serait mon dernier album, car quoiqu’on planifie, les choses se passent souvent différemment que ce qu’on avait prévu.

Rock’nConcert : Comment avoir eu l’idée d’écrire des opéras rock. En écoutais-tu avant cela ?

Tobias Sammet : A vrai dire non. Avant de créer mes propres opéras metal, je n’en connaissais même pas (aucun). Je trouvais intéressant d’imaginer moi-même un univers parallèle. Enfant j’appréciais énormément les contes et les histoires qui se déroulent à d’autres époques. C’est d’ailleurs le cas sur The Mystery Of Time. Je fais cela pour permettre à l’auditeur de s’évader dans un autre monde, ce que je fais également lors de l’écriture de l’album. J’ai toujours été fasciné par d’autres époques comme le Moyen-Âge ou des histoires fantastiques. Ces albums me permettent surtout d’injecter mes propres expériences de la vie et mes pensées.

Rock’nConcert : À un moment, tu as eu l’attention d’arrêter Avantasia, mais tu as finalement décidé de poursuivre cette aventure. Pour quelle raison ?

Tobias Sammet : En effet, j’avais l’intention d’arrêter de produire des albums sous le nom d’Avantasia après le succès de l’album live The Flying Opera. Nous nous sommes produits au festival de Wacken devant 100 000 personnes. Après ça je pensais de nouveau me consacrer à mon groupe Edguy. Mais j’ai senti que cela me faisait un bien énorme de me retirer dans ma cave après une journée éprouvante et de travailler sur une nouvelle œuvre en laissant libre court à ma créativité. Et je ne suis finalement pas arrivé à mettre fin à Avantasia.

AvantasiaWEB2-1

Rock’nConcert : De quelle histoire s’agit-il sur The Mystery Of Time ?

Tobias Sammet : L’histoire se déroule au 19ème siècle en Angleterre, dans une petite ville à l’époque victorienne. Un jeune scientifique agnostique remarque que le temps passe à grande vitesse et pense que ce n’est pas un hasard.  Un phénomène accélère la course du temps afin que les gens se consacrent qu’aux choses importantes de la vie. Commence ainsi une histoire fantastique racontée dans un livret de 28 pages accompagnant l’album.

Rock’nConcert : Parlons un peu de la musique sur The Mystery Of Time. Le style est beaucoup plus orchestral que sur les précédents albums. À certains endroits on a même l’impression d’écouter une comédie musicale, notamment sur Sleepwalking et The Great Mystery. Pour la première fois, on a vraiment l’impression d’un opéra rock. Cela te semble-t-il juste et comment l’expliques-tu ?

Tobias Sammet : Je suis totalement d’accord avec toi. Et c’est drôle parce que très peu de gens l’ont remarqué pour l’instant. Il y a une vraie cohérence entre l’histoire et la dynamique de la musique. Il y une unité que je n’avais pas sur mes précédents albums. En même temps cela s’est fait de manière inconsciente.

Même si les précédents albums racontent également une histoire, il y a plus de cohérence entre la musique et le déroulement de l’histoire racontée sur The Mystery Of Time.

Rock’nConcert : As-tu déjà une idée de qui va chanter sur telle ou telle chanson lors de l’écriture des chansons ? Prenons l’exemple de Black Orchid, chantée par Biff Byford, qui aurait sa place sur un album de Saxon.

Tobias Sammet : Non, cela ne s’avère pas vrai pour Black Orchid. Par contre sur le morceau Where Clock Hands Freeze je savais tout de suite qu’elle devait être chantée par Michael Kiske, ou sur The Great Mystery où il était évident que Bob Catley allait l’interpréter. Au stade de la composition, il m’arrive déjà d’entendre le type de voix, qui doit chanter telle ou tell chanson. Étant moi-même fan de certains, j’en ai profité pour leur demander leur participation. Donc quand j’ai pensé que sur tel morceau il fallait que Biff Byford chante, je lui ai demandé s’il voulait bien. Mais il n’y a pas réellement de règle.

Rock’nConcert : Tu es accompagné d’artistes de renom comme Bill Byford, Eric Martin ou encore Joe Lynn Turner. T’arrive-t-il d’être intimidé face à certains, et jusqu’où vas-tu dans tes instructions dans la façon de chanter ?

Tobias Sammet : Je ne suis intimidé mais j’ai un très grand respect pour eux. Il y a une relation de confiance qui s’installe, et du coup on essaye plusieurs choses ensemble et décidons ensemble de ce qui sonne le mieux. Mais bien évidemment je laisse des libertés à chacun car certains chantaient déjà avant que je ne vienne au monde (rires). Je pense qu’il serait dommage de ne pas leur laisser la possibilité d’exprimer leur personnalité.

Avantasia - The Mystery Of Time

Rock’nConcert : Pourquoi le choix de Sleepwalking comme single ?

Tobias Sammet : C’est en fait le seul morceau qui dure moins de quatre minutes (rires).

Rock’nConcert : Si c’est la seule raison…

Tobias Sammet : Non, bien sûr que non. Il ne serait pas judicieux de choisir un morceau qui dure une dizaine de minutes. Évidemment que je choisis comme single le titre qui parle musicalement au plus grand nombre. Sleepwalking est le morceau qui a le bon tempo, le bon style, la bonne durée pour éventuellement avoir une chance de passer à la radio. Mais je ne me fais pas d’illusion quant à entendre ma musique à la radio un jour. C’est un peu dommage de devoir choisir un seul extrait, et ce n’est pas juste par rapport aux autres morceaux qui composent cet album. Il s’agit d’une œuvre qu’il faut voir comme un ensemble.

Rock’nConcert : Au sujet de la pochette, tu as dit dans une interview ne pas vouloir écrire d’histoires du genre fantastique. La pochette y fait pourtant penser. Était-ce volontaire ?

Tobias Sammet : (Rires) Je n’ai rien contre les histoires fantastiques, certains films sont d’ailleurs très bons. Je n’aime pas les histoires fantastiques vides de sens et sans lien avec la réalité. Je voulais une œuvre peinte à la main pour The Mystery Of Time et non une pochette créée par ordinateur. Je voulais surtout travailler avec mon artiste préféré, Rodney Matthews (Thin Lizzy, Asia, Nazareth, Magnum), et les petits gobelins que l’on voit sur la pochette font partie de sa marque de fabrique. Je lui ai laissé la liberté de représenter ce qu’il voulait après lui avoir raconté l’histoire de The Mystery Of Time. Je trouve la pochette magnifique.

Rock’nConcert : Avantasia se produira au Hellfest en juin prochain. Peux-tu nous en dire plus sur ce concert ?

Tobias Sammet : Oui, il n’y a aucun secret à ce sujet. On va casser la baraque pendant 1h30. Je serai accompagné de nombreux invités qui feront également les dates en Allemagne, avec entre autres Michael Kiske, Bob Catley, Eric Martin, Oliver Hartmann et Sascha Paeth. Ce sera certainement le show le plus exceptionnel du Hellfest.

Rock’nConcert : Quelle expérience as-tu de la France ?

Tobias Sammet : C’est toujours super de se produire en France. On a énormément tourné là-bas avec Edguy. Je pense être allé plus souvent à Paris qu’à Hambourg ! La France est l’un des premiers pays où on a commencé à se produire en tête d’affiche. On a également joué en première partie de groupes très connus comme Iron Maiden et Scorpions. J’ai hâte de revenir cette année.

Rock’nConcert : Quel message souhaites-tu faire passer au public français ?

Tobias Sammet : Je souhaite les remercier pour leur soutien après toutes ces années. J’espère qu’ils écouteront The Mystery Of Time et qu’ils y prendront autant plaisir que moi lors de l’écriture de cet album. Je veux surtout qu’ils me fassent plaisir en prenant le temps de l’écouter.

Rock’nConcert : Merci pour cet entretien et ce magnifique mot de la fin qui fait allusion à l’album.

Propos recueillis par Thorsten Wollek

Posted on by Thorsten in Interview

Le temps d une interview

  1. Pingback: Edguy+Masterplan @ Paris La Cigale 2014 Photos et chronique

Repondre

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d’utilisateur et vous offrir des contenus personnalisés.