Nightwish ouvre une nouvelle ere

nightwish

Interview avec Tuomas Holopainen (Nightwish)

Qui l’aurais cru ! Nightwish a fait Bercy en 2012. Entre temps, le groupe s’est séparé de sa chanteuse Anette Olzon et vient de recruter sa troisième chanteuse Floor Jansen. Elle ne sort pas de nulle part puisqu’elle chante également au sein du groupe de metal After Forever. Nightwish revient d’une grosse tournée mondiale et sort très prochainement son nouveau DVD Showtime, Stoytime, comprenant un documentaire et un concert, enregistré au festival de Wacken l’été dernier. Le clavier et chef de bande Tuomas Holopainen nous a parlé de l’actualité plus que chargé du groupe, suite à une annonce importante qui précédait notre interview !

Vous rentrez d’une grande tournée qui est passée par 32 pays. Que ressent-on une fois la tournée achevée ?

Tuomas Holopainen : On est tout d’abord complètement vidé. On a également un peu le blues.  Ça se passe toujours de la même façon. C’est un sentiment de grande satisfaction que de rentrer à la maison, même si j’adore être en tournée. J’ai l’un des plus beaux métiers qui puisse exister. Je ne le ferais pas si je n’aimais pas cela.

Pourquoi avoir filmé votre concert au festival Wacken, et non l’un des concerts de la tournée ?

TH : Il y a une très bonne raison à cela. A l’origine, ce DVD ne devait être composé uniquement d’un documentaire. Nous voulions faire ce documentaire qui retrace les 18 mois sur les routes. C’était l’idée de base. Ce n’est seulement qu’en juin dernier que notre label Nuclear Blast nous a demandé de rajouter un concert filmé. Ils pensaient que le documentaire ne suffirait pas à lui-même. Au départ, j’étais contre cette idée, car le fait de filmer un concert au cours d’un festival ne me semblait pas être la bonne décision.  Sur le coup, j’ai donc répondu non. J’en ai rediscuté avec le groupe à la suite et j’ai finalement changé d’avis. Mais sous la condition que le DVD ne soit pas vendu sous forme de concert. C’est la raison pour laquelle le titre est Showtime, Storytime. Ce qui m’a effrayé, c’est qu’il ne s’agisse que d’un seul et unique concert. Il se devait donc d’être parfait. Et puis ce n’était pas d’un de nos concerts dédiés. Mais en regardant le tout, je suis content du résultat. La prochaine fois j’aimerais quand même filmer l’un de nos concerts avec nos propres décors.

nightwish 01

C’était en effet un risque, car généralement les documentaires apparaissent sous forme de bonus.

TH : Oui, c’est la raison pour laquelle j’insiste autant sur ce point lors des interviews. Personnellement, je considère le documentaire comme plus important. Je considère plutôt le concert comme étant le supplément.

Vous n’en êtes pas à votre premier DVD. Que représente celui-ci dans la carrière du groupe ?  

TH : Il s’agit du premier enregistrement officiel avec notre nouvelle chanteuse Floor Jansen. C’est une belle introduction au magnifique travail qu’elle fournit. Le document montre également ce que cela signifie que d’être en tournée. Cela montre l’esprit du groupe et de chaque musicien, notamment au travers des interviews. Il ne s’agit pas que de picoler et de faire la fête en tournée.

Vous venez d’annoncer l’arrivée de Floor Jansen comme membre à part entière de Nightwish. Vous deviez vous laisser plus de temps de réflexion à l’origine.  Etait-ce si évident que cela ?

TH : La raison de l’annonce est la sortie de ce DVD. Comme nous allions faire beaucoup d’interviews dans le cadre de la promo, nous avons voulu divulguer l’info car nous savions que cela allait arriver tôt ou tard. C’est surtout lors de l’écriture des remerciements dans le livret du DVD que cela m’est apparu évident. Du coup cela donne de la matière pour parler.

nightwish interwiew

Dans quelles circonstances avez-vous fait connaissance de Floor ?

TH : On a fait une tournée ensemble en 2002. C’était le Century Child Tour. After Forever nous accompagnaient en tant que première partie. On n’a jamais perdu contact depuis.

Comment vos fans ont-ils réagi face à l’arrivée de Floor ?

TH : Je peux comprendre que certains aient été inquiets par rapport au futur du groupe. Mais Floor a assuré dès le début. Le fait qu’elle soit déjà connue a également contribué au bon déroulement de la situation. Elle n’est pas sortie de nulle part. Du coup, la transition s’est faite plus facilement.

Comment définirais-tu Floor Jansen face aux deux précédentes chanteuses ?

TH : La dernière chose que je veux faire c’est de comparer les chanteuses les unes par rapport aux autres. Elles ont toutes fait un boulot remarquable. Aucune chanteuse n’aurait pu mieux chanter l’album Once que Tarja. La même chose vaut pour Dark Passion Play et Imaginaerum chantés par Annette. La différence avec Floor, c’est qu’elle représente vraiment l’état d’esprit metal. Elle en a la voix et l’apparence.

Comment as-tu perçu ce concert ?

TH : Le public était vraiment bruyant ! Il y a eu beaucoup de crowdsurfing, ce qui n’arrive pas trop à nos concerts. C’est la plus grosse foule devant laquelle on ait jamais joué. Ils étaient 82 000. La vue était incroyable depuis la scène. Parmi les options proposées, Wacken était certainement la meilleure.

nightwish03

Vous avez dû gagner de nouveaux fans depuis !

TH : C’est une chance de gagner de nouveaux fans à chaque festival. Je me souviens l’été dernier quand nous avons joué au Novarock Festival. On nous a placés entre Slayer et Metallica (rires). C’était étrange. Je ne pense pas que le public soit spécialement venu pour nous voir.  Je n’ai vu que des t-shirts de Metallica. Mais c’est une chance d’introduire ta musique auprès d’un public qui ne la connais pas.

En quoi l’énergie que vous dépensez est-elle différente entre un festival de ce type et des concerts de taille plus réduite ?

TH : On fait de notre mieux dans tous les cas, que ce soit dans un club avec 400 personnes ou un gros festival. Ça ne fait pas et ne devrait pas faire de différence. De toute manière, j’ai les yeux fermés pendant la moitié des concerts (rires). L’énergie reste la même.

Nightwish en est à sa 3ème chanteuse. Personnellement, à l’époque je n’aurais pas pensé que le groupe puisse survivre au départ de Tarja. Je te rassure, j’ai changé d’avis ! Qu’est-ce qui caractérise le groupe au final ?

TH : Nightwish est devenu une entité à part entière. Je le compare à un manège qui continue à tourner. Si je perdais l’usage de mes bras dans un accident, j’espère que l’aventure se poursuivrait. Je ne dirais pas que Nightwish est plus qu’un groupe, mais c’est une machine qui continue à fonctionner. Il y a quelque chose d’extraordinaire au-dedans que je ne peux pas expliquer. Ça ne dépend pas de la chanteuse, ni du compositeur, c’est l’ensemble qui est essentiel.

nightwish 02

Vous venez également d’annoncer Troy Donockley (joueur de uilleann pipes) en tant que membre officiel du groupe. Quels changements son arrivée apporte-t-elle au groupe ?

TH : Maintenant qu’il est membre officiel du groupe, je vais écrire des chansons pour lui. Du coup il y aura quelques éléments folk dans notre prochain album car nous aimons tous beaucoup cela. Troy est également un bon chanteur. On va donc se servir de sa voix aussi. Mais il est encore trop tôt pour en parler concrètement.

On a pu voir que tu aimais beaucoup le vin rouge. Tu dois adorer notre vin français !

TH : Ce qui est drôle, c’est que même si j’en bois régulièrement, je n’y connais pas grand-chose. Mon vin préféré vient d’Australie. Mais j’ai bu de très bons vins français et espagnols. Je ne me souviens pas des noms. Je ne peux faire la différence entre les vins de régions. Mais je sais faire la différence entre un bon et un mauvais vin (rires).

Tu es un fan inconditionnel de cinéma. Vous avez sorti un long métrage, Imaginaerum, l’année dernière. C’est là un rêve que tu as pu réaliser, non ?

TH : C’est en effet un rêve qui devient réalité que de faire ce film. Je suis très fier du résultat. Il a été bien plus difficile à réaliser que ce qu’on pensait. On a été un peu naïf à ce sujet-là.  Ca couté très cher aussi. Cela fait partie du passé, donc je n’y pense plus. Mais j’en suis fier. Je vais essayer de réaliser d’autres de mes rêves.

Quel est ton mot de la fin pour tes fans français ?

TH : C’est un peu cliché de le dire, mais je les remercie de leur soutien, surtout en ce qui concerne la transition. Ils nous sont restés fidèles. C’est le plus beau compliment qu’ils puissent nous faire. Je souhaite les remercier pour cela. Nous prévoyons un album et une tournée en 2015. Nous espérons voir tous nos fans à ce moment-là.

nightwish 08

Propos recueillis par Thorsten Wollek / Photos : Carsten Wilde (Photographe concert Paris)

 

Photos Interview Tuomas Holopainen (Nightwish) :

Posted on by Thorsten in Interview

Repondre

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d’utilisateur et vous offrir des contenus personnalisés.