Interview Escape The Fate

Craig Mabbitt interview

Interview avec Craig Mabbitt (Escape The Fate)

Le 14 mai prochain paraîtra le nouvel album Ungrateful du combo Escape The Fate. Moins connu de ce côté-ci de l’Atlantique, le groupe commence fortement à faire parler de lui en Europe. Le groupe a fait face à de brutaux changements de line-up, notamment suite au départ de leur ex-chanteur Ronnie Radke en 2008, dûe à son implication dans une altercation qui s’est soldée par la mort d’un jeune de 18 ans. Depuis c’est Craig Mabbitt qui le remplace. Nous l’avons rencontré dans un hôtel parisien pour parler de l’actualité de Escape The Fate.

Rock’N Concert : Comment sont les premiers retours de vos fans suite aux sessions d’écoutes que vous organisez pour eux ?

Craig Mabbitt : Jusqu’à maintenant les retours sont très bons, même si pour l’instant ils s’expriment principalement au travers d’Internet. Nous sommes très contents des premiers retours qui disent que ce nouvel album représente une avancée musicale pour le groupe.

R’N C : En quoi cet album est-il différent de son prédécesseur ?

Craig Mabbitt : Il y a des différences entre les deux derniers, car sur le précédent nous avons essayé de nouveaux sons. Je considère notre nouvel album Ungrateful comme l’album de la maturité. C’est comme si nous étions sortis de la puberté musicalement. Il maintient la diversité musicale tout en restant cohérent. Sur This War Is Ours (2008), si on retirait les parties vocales, il pourrait s’agir d’un tout autre groupe. Entre temps, je pense que nous avons réussi à rassembler les éléments pour créer notre propre identité musicale.

Craig Mabbitt interview 05

R’N C : Le premier single issu de l’album est Ungrateful ? Ce titre a tout d’un single.

Craig Mabbitt : Il s’agit certainement du titre le plus agressif de l’album. Je pense que le clip le valorise encore davantage. On a eu de très bons retours sur ce clip.

R’N C : Nous avons découvert le clip. Il est plutôt choquant.

Craig Mabbitt : En effet, il ne correspond pas à l’image qu’un groupe comme Escape The Fate pourrait donner. On a rencontré de nombreux fans en tournée qui nous ont dit que notre musique les avait beaucoup aidés durant des moments difficiles. Je voulais montrer un clip qui dresse un portrait de ce que j’ai pu moi-même subir. C’est également le cas d’autres membres du groupe. On a donc voulu leur prouver que nous étions à leur écoute.

R’N C : Le clip se termine en affichant les noms de jeunes décédés.

Craig Mabbitt : Oui, il ne s’agit pas d’un happy ending et je le voulais ainsi. Je veux que les gens aient conscience que ce genre de problèmes existe continuellement. Cela arrive tous les jours. Et donc le message est que les victimes ne sont pas seules et que cela ne vaut pas la peine de s’ôter la vie et qu’ils peuvent être aidés. Le clip génère les réactions que nous espérions.

R’N C : Quand avez-vous commencé à travailler sur Ungrateful ?

Craig Mabbitt : Quand nous avons fini l’enregistrement de l’album, nous n’étions finalement pas contents du résultat. Nous pensions avoir de meilleures chansons dans nos tiroirs. On a décidé à ce moment là de nous débrouiller seuls en studio et sur quels titres travailler. On a nous-mêmes choisis l’ingénieur du son. J’ai besoin de quelqu’un en studio qui puisse être capable de me pousser au-delà de mes limites et soit capable de me dire que je peux faire encore mieux. Nous sommes retournés en studio avec John Feldmann pour tout reprendre car nous avions déjà travaillé avec lui sur notre précédent album. Nous avons finalement repris la direction que nous souhaitions.

 R’N C : Comment expliquer le savant mélange de passages metal avec des refrains plus mélodieux ?

Craig Mabbitt : Tous les membres du groupe aiment différents styles de musique. J’aime bien gueuler comme un malade, mais à côté de ça j’ai aussi envie de chanter. Je pense qu’on a trouvé le bon mix pour ne pas trop mettre de l’un ou de l’autre.

Craig Mabbitt interview 02

R’N C : Le prochain clip sera You’re Insane. Celui-ci sera-t-il également porteur d’un message important ?

Craig Mabbitt : Le message de You’re Insane n’est pas aussi puissant que celui de Ungrateful. Il a pour thème les tempéraments auto-destructifs. Il s’agit d’une jeune fille qui devient une star de téléréalité et qui, en raison de son succès, ne s’occupe plus de sa fille. Donc là aussi le sujet n’est pas très positif. Et ce qui est drôle c’est que ma propre fille joue dans le clip. Elle est âgée de 6 ans.

R’N C : En écoutant notamment le titre Ungrateful, j’ai constaté l’influence de groupes tels que Iron Maiden et Thin Lizzy sur le solo. D’où cela vient-il ?

Craig Mabbitt : Monte Money (guitare) aime beaucoup ça. Il a toujours eu pour influence ces groupes là. On s’inspire autant de groupes plus récents que de groupes de l’époque. On essaie de mélanger les deux tout en essayant d’avoir notre propre identité.

R’N C : Comment as-tu rejoint Escape The Fate ?

Craig Mabbitt : J’étais dans un groupe appelé Blessthefall avant de rejoindre Escape The Fate. Il se trouve que nous avons fait la tournée Black on Black en compagnie de Escape The Fate. J’ai quitté Blessthefall parce que je n’étais plus sur de vouloir faire de la musique. Je voulais m’occuper de ma fille. Quand j’ai voulu rejoindre de nouveau Blessthefall, ils ne voulaient plus de moi. Escape The Fate m’ont proposé de les rejoindre.

R’N C : Quels sont les groupes qui t’inspirent ?

Craig Mabbitt : J’ai grandi avec des groupes comme Queen, Journey, Aeromsith, Linkin Park… Je porte beaucoup d’attention aux parties vocales. Monte Money a grandi avec des groupes plus récents et plus agressifs, tel que Nine Inch Nails. On imbrique tout cela pour créer un mélange diversifié. Cela décrit assez bien le style d’Escape The Fate.

R’N C : Que penses-tu personnellement des évènements auxquels a fait face Escape The Fate en si peu de temps , en particulier les changements de line-up ?

Craig Mabbitt : Escape The Fate a été assez tourmenté. Il est assez étonnant que Monte(Money) et Robert (Ortiz) aient supporté cela. Evidemment que de nombreux fans se souviennent de Ronnie Radke (chant) et de Max Green (basse). Tout cela fait partie de l’histoire du groupe. On ne devrait pas s’en préoccuper tant que la musique est bonne. Le groupe a trouvé sa bonne line up aujourd’hui. Michael Montey (guitare) est le petit frère de Monte Money (guitare). C’est super de les voir ensemble sur scène.

R’N C : Vous avez changé de maison de disques en rejoignant Eleven Seven Music. Que cela change-t-il pour l’avenir de Escape The Fate ?

Craig Mabbitt : Cela va nous permettre d’être le groupe de rock que nous souhaitions. Ce label croit en ce qu’on fait. Ils ont dans leur catalogue des groupes de rock comme Mötley Crue.

Craig Mabbitt interview 04

R’N C : As-tu atteint ton ultime objectif aujourd’hui ?

Craig Mabbitt : Je me rappelle souvent que j’étais moi-même spectateur plus jeune pendant les concerts.  Je vivais les concerts à fond. Je veux donner à nos fans autant que j’ai pu en recevoir. Il m’arrive de regarder le premier rang et de voir un jeune chanter mes textes. C’est incroyable à vivre. C’est cela qui me donne l’énergie au quotidien. On s’est déjà retrouvé sur les mêmes programmes de concerts que Iron Maiden. C’est un bel accomplissement. Mais j’aimerais que nous nous retrouvions en tête d’affiche un jour.

R’N C : Vous avez joué au Roxy à Los Angeles comme l’ont fait Guns’n Roses il y a des années. Que cela a-t-il représenté pour vous ?

Craig Mabbitt : Nous avons enregistré le concert pour un futur DVD. Nous en avons profité pour jouer de nouveaux morceaux. On peut voir que nous avons regagné en assurance lors de ce concert car nous n’avions pas fait de concert pendant un an et demi.

R’N C : Craig, merci pour cet entretien.

Propos recueillis par Thorsten Wollek – Photographe Carsten Wilde

 

Escape The Fate sur amazon.fr :

 

Photos Craig Mabbitt Interview

Posted on by Thorsten in Interview, rock

Interview Escape The Fate

  1. Pingback: Ambiance survoltee - Escape The Fate

Repondre