Kopek : différences et convergences

kopek band 01

Concert Kopek @ la maroquinerie, Paris 21 mars 2013

Pour leur nouvelle tournée européenne, les rockers irlandais du groupe Kopek ont fait étape, en ce jeudi 21 mars, à la Maroquinerie à Paris. Bien que ce trio, tout droit venu de Dublin, ai dernièrement affirmé sur sa page Facebook être “fatigué et au bout du rouleau”, pour dire les choses poliment, il n’empêche qu’ils étaient là, bien présents, et que leur performance sur scène fut, une fois de plus, particulièrement explosive et puissante.

singer band kopek

À en juger par l’assistance présente dans la salle ce soir là, Kopek n’est probablement pas si connu que cela à Paris. Et pourtant, les cris féminins  tantôt rauques tantôt perçants entendus dans la foule étaient la preuve indéniable que la présence théâtrale du trio sur scène fait des adeptes au sein du public francophone.

kopek band 03

Alors que certaines critiques estiment que leurs titres sont situés à mi-chemin entre le rock et le punk, il se pourrait bien que l’originalité de leur musicalité relève davantage de sonorités funk, doublées de rythmes pop-punk, le tout sur fond de hard rock. Côté phrasé, la voix du chanteur Daniel Jordan est particulièrement impressionnante.

kopek band 02

En quelques instants, son timbre peut passer de celui d’un rocker-crooner ascendant charmeur, à celui d’un véritable soprano ; ce qui rendrait fière n’importe quelle diva. Il doit certainement avoir été choriste durant ses années de formation pour parvenir à de telles performances vocales.

kopek 03

C’est sûr, quand on regarde ce trio de choc, Shane Cooney le batteur,  Brad Kinsella à la basse, et le chanteur Daniel Jordan à la voix décapante, on a du mal à croire qu’ils jouent ensemble depuis dix ans avec chacun un style si différent.

kopek 01

Mais visiblement, la mayonnaise continue de prendre, puisqu’ils trouvent le moyen d’accorder leurs violons (façon de parler) en étant par exemple tous vêtus de noir. Pour faire simple, Brad, c’est un peu le dandy de la bande avec sa chevelure blonde négligée, sa cravate noire (cela va de soi) et sa veste de soirée. Daniel, lui, est plutôt du genre dreadlocks en haut du crâne.

kopek band photo paris

Quant à Shane, c’est le monsieur tout le monde par excellence, qui joue tranquillement sur son tambour au fond de la scène. Trois effets de looks qui ne passent pas inaperçus et qui promettent à ces trois musiciens un avenir très encourageant. (texte original : Joëlle Gewolb / traduction française : Julie Cohen)

Review in english here

 

 

Photos concert Kopek @ La maroquinerie, Paris 21 mars 2013

Posted on by Rocknconcert in en concert, rock

Kopek : différences et convergences

  1. OreLL

    Très bon live report et en images!
    Je me suis permise de vous citer 🙂
    http://love-live.overblog.com/kopek-à-la-maroquinerie

Repondre

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d’utilisateur et vous offrir des contenus personnalisés.