Black Star Riders : l’heritage de Thin Lizzy

photo Black Star Riders

Black Star Riders @ Trabendo, Paris le 4 novembre 2013

Fish, Tarja et les Black Star Riders le même soir ! J’ai personnellement opté pour les Black Star Riders, groupe fraichement crée par l’ex membre de Thin Lizzy Scott Gorham. Black Star Riders est né des cendres de la reformation de Thin Lizzy, mais le groupe a décidé de changer de nom afin de ne pas être comparé au culte laissé par Thin Lizzy. Pour de nombreux fans, le groupe a pris fin avec le décès de son fondateur charismatique Phil Lynott. Scott Gorham devait se douter que le pari était risqué en créant un tout nouveau groupe. Le rendez-vous est donné au Trabendo qui peine à se remplir pour l’occasion. Et c’est bien dommage, car on en a pris plein les yeux et les oreilles !
Black Star Riders

Je rejoints les devants de la scène, à deux pas de Scott Gorham. Car depuis de très nombreuses années j’ai pris l’habitude de récupérer un plectre, qu’il distribue d’ailleurs généreusement aux fans tout le long du concert. Mais c’est le groupe français Backtrack Lane qui ouvre les hostilités pendant une vingtaine de minutes. Tout fan de Thin Lizzy aura remarqué la ressemblance physique (cheveux !) avec l’ex leader de Thin Lizzy. Le jeu de basse rappelle également celui de Phil Lynott. Très bon groupe de rock que nous suivrons à l’avenir !

3 Black Star Riders
Viens donc le moment tant attendu. A 20h50 les lumières s’éteignent. Après une courte intro, BSR attaque par All Hell Breaks Loose, chanson titre du nouvel album. Le groupe semble rodé et ce surtout sur les morceaux de Thin Lizzy. C’est bien évidemment lié au fait que trois des musiciens, Scott Gorham (guitare), Marco Mendoza (basse) et Ricky Warwick (chant) sont issus de la reformation récente de Thin Lizzy.
12 Black Star Riders
L’ambiance monte d’un ton à chaque morceau de Thin Lizzy, et ce dès Are You Ready. Les BSR ont eu la bonne idée de mêler neufs de leurs nouveaux titres parmi de nombreux classiques de Thin Lizzy. Le groupe n’échappe pasà l’héritage de Scott Gorham, qui a passé pas moins de neuf ans aux côtés de Phil Lynott au sein de Thin Lizzy. Peu de chances donc que BSR puisse un jour s’en défaire. Bound For Glory, premier single tiré de l’album All Hell Breaks Lose, rappelle d’ailleurs fortement le titre Waiting For An Alibi sorti en 1979, notamment avec l’utilisation des fameuses twin guitar !
11 Black Star Riders

Quel plaisir que d’entendre Massacre et la magnifique balade Southbound, rarement joués en live. Les nouveaux morceaux Kissin’ The Ground et Valley Of The Stones sont étonnamment bien accueillis. Alors que le public est peu nombreux, les acclamations se font entendre quand BSR entame les premières notes de Emerald, grand classique de Thin Lizzy. Impossible de passer à côté des tubes The Boys Are Back In Town et Cowboy Song. Mais l’heure des rappels sonne déjà…. Damon Johnson revient seul pour nous jouer les premières notes très celtiques de Black Rose. Mais BSR ne le jouera pas… à la place on a droit à l’hymne Whiskey In The Jar ! Rosalie, composé par Bob Seger à l’origine, marque la fin d’un concert un poil trop court (1h30) mais qui nous aura fait tant de bien.

17 Black Star Riders

Le fait que la salle n’ait pas affiché complet ne semble pas avoir dérangé le groupe, car voici ce qu’il postait le lendemain sur son Facebook : PARIS, FRANCE!!!! With respect and gratitude, we must christen you « the most intense crowd so far »! Our ears are ringing from the collective sound of your voices. We WILL see you again soon!! C’est pas beau ça ?

Chronique : Thorsten Wollek – Photos : Florian Denis (www.floriandenis.com)

Photos Black Star Riders :

Posted on by Thorsten in en concert, rock/pop

2 Reponses pour Black Star Riders : l’heritage de Thin Lizzy

  1. Pingback: Black Star Riders + BackTrack Lane au Trabendo (Paris) – 04/11/2013 | Analogic

  2. Pingback: Black Star Riders au Trabendo (Paris) – 04/11/2013

Repondre