Les twin guitars toujours au Top

Wishbone ash Done 06

Wishbone Ash @ New Morning Paris 10 decembre 2012

Mené par le seul membre issu de la formation originale, Wishbone Ash continue à faire sonner ses fameuses guitares jumelles. Avec deux guitaristes et un son bien particulier, Wishbone Ash a influencé des groupes comme Thin Lizzy et Iron Maiden. En annonçant que le groupe allait interpréter l’intégralité de son album phare Argus, le concert a rapidement affiché complet !

Wishbone ash Done 02

Stable depuis quelques années déjà, la formation actuelle de Wishbone Ash fait partie des meilleures de toute son histoire : le finlandais Muddy Manninen  à la guitare, Andy Powell à la guitare et au chant, Bob Skeat à la basse, et le jeune Joe Crabtee à la batterie.

Wishbone ash Done 01

Le New Morning est plein à craquer, ce qui n’était pas le cas lors des derniers passages de Wishbone Ash dans cette même salle les précédentes années. Seulement 7 mois après leur passage en région parisienne à Vauréal (95), Wishbone Ash fait le bonheur de nombreux fans en rejouant l’intégralité de son album mythique Argus, sorti il y a 40 ans ! D’après Andy Powell, que nous avons rencontré avant le concert, le groupe ne prévoit pour l’instant pas de jouer l’album dans son intégralité lors des prochaines de leur tournée. Le public parisien est donc privilégié.

Wishbone ash Done

Wishbone Ash fait son entrée avec l’entrainant avec le titre Living Proof, titre très rock qui date de la période du groupe avec Laurie Wisefield à la guitare. Suivent au sein de ce premier set quelques nouveaux morceaux tirés de leur nouvel opus Elegant Stealth, dont les très bons Invisible Thread et Warm Tears. Open Road nous ramène droit vers les années 80, le titre est tiré de l’album Number The Brave, qui a vu le passage de John Wetton (Asia, King Crimson) à la basse.

Wishbone ash Done 08

L’album Argus n’est joué qu’en seconde partie de set. Après 20 minutes de pause, Wishbone Ash fait sonner les premières notes de Time Was, premier titre de l’éponyme album. Le public est aux anges. Cet album a marqué non seulement l’histoire du groupe, mais surtout celle du début des années 70. L’album n’étant que rarement interprété intégralement, Andy Powell se trompe à deux reprises dans l’ordre d’apparition des chansons. De nombreux titres de l’album, tels que The King Will Come, Sometime World ou Blowin’ Free, sont des classiques du rock et  joués à chacun de leurs concerts.

Le concert se termine en compagnie de Fred Chapellier, bluesman français, sur le morceauWhere were you tomorrow rarement joué en concert et issu de leur 2ème album Pilgrimage. Peut-être le succès de ce concert aura-t-il convaincu Wishbone Ash de renouveler l’expérience avec une tournée qui portera le nom « 40 years Argus Tour » !

 

 

Posted on by Thorsten in en concert, rock

Les twin guitars toujours au Top

  1. Pingback: Wishbone Ash au Divan du Monde le 10 avril 2014

Repondre