Godfather of Rock

Motorhead + Anthrax @ Zenith Paris 21 novembre 2012

Un an Jour pour jour après leur dernier passage au Zénith de Paris, Motörhead revient à Paris accompagné d’Anthrax en première partie. C’est seulement à 22h10 que les lumières s’éteignent pour laisser place à l’un des plus grands groupes de rock’n’roll encore en activité. Le public est serré comme des sardines dans la fosse et de nombreuses places assises restent inoccupées.

Lemmy Kilmister (basse + chant, enfin si on peut appeler cela du chant), Phil Campbell (guitare) et Mikkey Dee (batterie) prennent place sous les applaudissements d’un public en large partie masculin (ça vous surprend ?). Lemmy, fidèle à lui-même, porte ses Santiags noires et blanches, son chapeau et sa chemise noire. Que dire de Lemmy à part incarne à lui seul le rock’n’roll ! Il nous balance son speech d’introduction historique « We are Motörhead… », normalement suivi de « …and we play fuckin‘ rock’n’roll », qu’il dira finalement en fin de concert avant le rappel Overkill.

Nous étions prévenus, Motörhead sont réputés pour leur volume sonore puissant. Pour un trio, on a eu droit à du très gros son ! Pas d’artifices côté lumières par contre. Le message est clair, nous sommes là pour la musique.

Nous sommes étonnés de voir Lemmy aussi reculé sur scène, alors que le guitariste Phil Campbell occupe plus les devants. Le show est assez court avec une durée d’à peine 80mn, soit 16 titres qui se suivent à un rythme endiablé. Court mais intense ! Le concert s’ouvre sur I know how to die, titre de leur dernier album studio en date. S’ensuivent 3 titres de leur album Overkill, considéré comme étant l’un de leurs meilleurs et également le plus violent.

L’un des moments forts est le solo de batterie pendant le morceau The one to sing the Blues, qui est très impressionnant pas sa puissance et la maîtrise de la double grosse caisse. Les setlists changeant peu, on sait que le très rock’n’roll Going to Brazil et le classique Killed by death suivent. Aucun concert de Motörhead ne serait complet sans leur classique Ace of Spades. Motörhead rendent également hommage à un autre groupe de rock historique, Thin Lizzy, avec une reprise de Are you ready.

Le concert passe très vite. Le groupe salue le public pendant plusieurs minutes. On ne compte plus les passages de Motörhead au Zénith depuis 25 ans. Au rythme de leurs tournées, ce n’est certainement pas leur dernier passage. Mais laissons déjà nos oreilles se remettre de leurs émotions.

 

Photos Motorhead @ Zenith Paris 21 novembre 2012

Posted on by Thorsten in en concert, rock

Repondre