Chickenfoot marque Paris de son empreinte

Chickenfoot @ Paris Olympia, 16 janvier 2012

Nous revoilà pour notre premier concert de cette nouvelle année 2012. Nous étions impatients de voir Chickenfoot à l’Olympia. Après un premier passage réussi à Paris en 2009, revoilà ce supergroup pour la promotion de son 2ème album. Le groupe fut formé en 2009 par le surdoué Joe Satriani, Sammy Hagar (ex-Van Halen), Michael Anthony (ex-Van Halen) et Chad Smith, actuellement en tournée avec Red Hot Chili Peppers et donc remplacé par Kenny Aranoff.

Le nom du groupe ainsi que le logo qui y est associé font référence à un terme péjoratif, « l’empreinte du poulet américain », utilisé pour décrire le symbole de la paix. Nul besoin de grandement insister sur le fait que ce quatuor vous balance du hard-rock de très grande qualité.

Le concert n’était pas complet, car une partie à l’arrière de la fosse était inoccupée. Et seul bémol de la soirée, les spectateurs assis ont manqué d’énergie par rapport au public debout.

Dès le début du concert, on a constaté la très bonne entente entre les musiciens, qui prenaient visiblement plaisir à jouer ensemble. A noter que Sammy Hagar et Michael Anthony se sont longtemps côtoyés au sein de Van Halen. Joe Satriani, totalement concentré sur son jeu de guitare et en véritable OVNI, a produit sons venus d’ailleurs. Mais il a su parfaitement s’intégrer au sein de cette formation sachant qu’il est habituellement le leader sur scène dans son propre groupe qui jour du rock instrumental !

Chickenfoot a enchainé des titres issus de leurs trois albums et de style très Van Halienien, qui permettent de les découvrir en concert sans pour autant les avoir écoutés avant.

Arrivent les rappels après 1h40 de concert avec une montée en puissance avec leur tube « Oh Yeah » et une reprise féroce de « Foxy Lady » de Jimi Hendrix. C’est ainsi que prend fin le concert plein de bonne humeur et de franches rigolades sur scène.

Voilà un supergroup qui pourrait encore durer, ce qui n’est pas le cas de nombreux groupes de ce type, l’emploi du temps des musiciens ne le permettant pas toujours. La preuve en est, Chad Smith est absent sur la tournée. Le groupe a su se bâtir une identité propre, à en presque oublier les parcours des musiciens dans d’autres groupes de renom.

 

Rock’nConcert sélection « Chickenfoot» Amazon :

Posted on by Rocknconcert in en concert, rock

3 Reponses pour Chickenfoot marque Paris de son empreinte

  1. Pingback: Chickenfoot, le 16 janvier 2012 à l’Olympia

  2. Gabrielle

    photos sont toujours top !!!!!
    Bravo ROCK’N CONCERT

  3. Andy

    Super photos – pour info, le bassiste c’est Michael Anthony et le batteur c’est Kenny Arnoff.

Repondre

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d’utilisateur et vous offrir des contenus personnalisés.